La dégradation des sols cause des migrations massives

La dégradation des sols cause des migrations massives
La dégradation des sols cause des migrations massives - © PATRICK PLEUL - AFP

La détérioration des sols de la planète va provoquer la migration d'au moins 50 millions d'humains d'ici 2050, et jusqu'à 700 millions si aucune mesure n'est prise pour enrayer les dégâts, ont alerté lundi des dizaines de scientifiques.

Nous avons changé la surface terrestre

Cette dégradation des terres, causée entre autres par des pratiques agricoles non durables, la pollution et l'expansion urbaine, nuit déjà au bien-être de 3,2 milliards d'êtres humains, soit 40% de la population mondiale, ont-ils souligné dans le premier rapport global jamais réalisé sur ce thème.

Les sols sont dans un état "critique", avertit cette vaste étude réalisée sous l'égide de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), réunie en session plénière toute la semaine à Medellin, en Colombie.

"Nous avons transformé une grande partie de nos forêts, de nos prairies, nous avons perdu 87% de nos zones humides (...) Nous avons vraiment changé la surface terrestre", a souligné Robert Watson, président de l'IPBES, qui compte 129 pays membres.

Les surfaces cultivables fondent

Mal exploités ou surexploités, les sols perdent en qualité. Cela se traduit par une diminution croissante de "terres cultivables et donc de moyens de subsistance", ce qui "va forcer les gens à partir. Il ne sera plus possible de vivre sur ces terres", a-t-il précisé à l'AFP.

D'ici 2050, cette dégradation "conjuguée aux problèmes de changement climatique, qui y sont étroitement liés, va contraindre 50 à 700 millions de personnes à migrer", ajoute cette analyse réalisée par une centaine de chercheurs bénévoles de 45 pays.

La projection la plus optimiste sera atteinte même "si nous essayons vraiment d'avoir des pratiques agricoles et forestières plus durables, de minimiser le changement climatique par une économie à faible teneur en carbone", a ajouté Watson.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK