La course à la "smartwatch", la montre connectée est lancée

Samsung a présenté sa Galaxy Gear à l'IFA de Berlin cette semaine
Samsung a présenté sa Galaxy Gear à l'IFA de Berlin cette semaine - © JOHN MACDOUGALL - IMAGEGLOBE

Les montres intelligentes sont à l'honneur de l'IFA, le salon de l'électronique grand public qui a lieu cette semaine à Berlin. Samsung y a présenté hier sa Galaxy Gear alors qu'Apple et Google encore discrets sur ce marché prometteur devraient présenter leurs modèles en 2014.

Samsung Electronics a dévoilé mercredi une "smartwatch", une montre-bracelet connectée à internet via ses smartphones Galaxy et permettant de prendre des appels, de consulter des photos ou d'accéder à la messagerie instantanée.

Avec ce nouvel accessoire nommé Galaxy Gear, le premier fabricant mondial de téléphones portables espère doper les ventes de smartphones concurrencés notamment par Apple.

Le lancement de la Galaxy Gear, qui coïncide avec l'ouverture du salon IFA de Berlin consacré à l'électronique grand public, est aussi l'occasion pour le géant sud-coréen de montrer qu'il n'est pas à la remorque d'Apple en termes d'innovation.

Apple et Google devrait se lancer dans la course à la "smartwatch"

La firme Apple va annoncer la semaine prochaine de nouveaux produits et des analystes prêtent au groupe de Cupertino et à Google, l'intention de se lancer dans des objets connectés (montres, bracelets, vêtements et accessoires), prochaine étape de l'explosion des communications mobiles.

"Je pense qu'elle (la montre) deviendra une nouvelle icône de la mode à travers le monde", a déclaré J.K. Shin, co-directeur général de Samsung et directeur de la branche mobile de la marque.

Selon le Crédit Suisse, le marché potentiel pour les objets connectés pourrait atteindre d'ici 2017 50 milliards de dollars, grâce aux progrès dans la reconnaissance vocale, la biométrie, le stockage et la réduction de la consommation électrique.

La Galaxy Gear doit faire ses preuves après les échecs des précédentes versions

La smartwatch de Samsung est équipée d'un écran de 1,63 pouce (4,14 cm), d'une caméra de 1,9 million de pixels et d'une batterie de 27 heures d'autonomie. Elle doit se connecter au smartphone Galaxy Note 3 via une liaison sans fil Bluetooth.

L'utilisateur peut alors passer un appel, consulter ses messages, enregistrer une vidéo ou prendre une photo, sans avoir besoin de sortir le smartphone de sa poche.

Les précédentes versions des montres connectées de Samsung sorties en 1999 et 2009 n'avaient pas été couronnées de succès.

"Ces produits étaient destinés surtout aux appels téléphoniques (...), la Gear va au-delà des fonctions pratiques. Son confort d'utilisation a été significativement amélioré et son design est fin", a fait valoir J.K. Shin.
              
La montre connectée de Samsung, innovante mais pas révolutionnaire

La Gear, qui sera vendue à la fin de ce mois au prix de 299 dollars, ne possède pas un écran flexible ou incurvé comme le prévoyaient certains experts, mais un simple écran tactile OLED.

"Les consommateurs sont vraiment prêts pour les écrans flexibles. Les entreprises ont progressé sur leur développement (...) mais la technologie est encore trop coûteuse", estime
Sweta Dash, analyste au cabinet IHS Electronics and Media.

La montre de Samsung est proposée avec quelque 70 applications dédiées, comme des programmes de remise en forme (fitness) et de podomètre. Le groupe compte sur les développeurs pour en proposer d'autres.

"Samsung va faire un excellent travail en améliorant le profil de cette nouvelle catégorie mais je ne pense pas que nous allons assister à un changement massif", a déclaré Ben Wood, analyste chez CCS Insight. Pour lui, seule l'arrivée d'Apple sur ce segment pourrait changer la donne car la montre est un accessoire de mode.

Grégoire Ryckmans avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK