La Corse renforce ses mesures anti-Covid : les mineurs devront être accompagnés par un majeur sur l'île

Fêtes villageoises, bals et kermesses interdits dans une partie de la Corse, hausse des capacités hospitalières en Provence-Alpes-Côte d'Azur: en pleine saison touristique, le Sud-Est de la France a renforcé son dispositif de lutte contre le Covid-19 face à une flambée de l'épidémie.

En Corse, le taux d'incidence du Covid-19 s'établit à 659 pour 100.000 habitants, avec un pic en Haute-Corse à 836 pour 100.000, soit "quatre fois le taux d'incidence national".

Les mineurs devront être accompagnés

Conséquence de cette explosion : les mineurs seront obligés de porter le masque dans les soirées musicales et dansantes en extérieur et devront obligatoirement être accompagnés par un majeur dans toute l'île.

Les mesures annoncées mercredi visent à "limiter les brassages intergénérationnels", a assuré le préfet de Haute-Corse François Ravier. 

En conséquence, les rassemblements de plus de dix personnes et les fêtes prévues en cette période estivale sont annulés en Haute-Corse et soumises à autorisation préfectorale en Corse-du-Sud. Port du masque et mesures barrières sont également obligatoires pour les processions religieuses.

Le masque, déjà obligatoire à Ajaccio et Porticcio, est étendu à Bonifacio, Porto-Vecchio, Sartène, Propriano et sur les places des villages, a précisé Pascal Lelarge, préfet de Corse-du-Sud.

Les activités dans les hôtels, cafés et restaurants (et non dans les discothèques) devront se terminer à 1H00 du matin.

Alors que la Corse accueille près de 2,5 millions de touristes en juillet-août, les préfets ont également précisé que les résidents corses représentaient "80% des contaminations", ce qui "prouve que les contrôles à l'entrée en Corse fonctionnent" et que les touristes sont plus majoritairement vaccinés.

 

Coronavirus en France: nouvelles mesures (JT 13/07/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK