La chimiothérapie pendant la grossesse ne serait pas nocive

Tous ces enfants sont nés d'une mère ayant subi une chimiothérapie pendant sa grossesse.
En moyenne, les femmes ont subi trois ou quatre séances de chimio pendant leur grossesse. La découverte du cancer s'est faite en moyenne à la dix-huitième semaines de grossesse, soit près de la moitié. Deux tiers des enfants sont nés avant la 37e semaine. Les enfants et les jeunes ont été longuement testés. On n'a pu observer aucune différence de développement avec les autres enfants, ni au niveau neuro-cognitif, ni sur le plan de la croissance, santé générale, ouïe, des fonctions cardiaques, ni enfin sur le plan du comportement.
Les chercheurs concluent qu'il est possible d'administrer une chimiothérapie pendant la grossesse, à partir de la 14e semaine. L'étude paraît vendredi dans The Lancet Oncology.
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK