La CGSP demande la vaccination des inspecteurs sociaux

Il s'agit d'environ un millier d'inspecteurs à l'échelle nationale
Il s'agit d'environ un millier d'inspecteurs à l'échelle nationale - © INE GILLIS - BELGA

La CGSP demande depuis plusieurs semaines de faire vacciner les inspecteurs sociaux. Dans l'attente de cette vaccination, le syndicat entend couvrir, dès ce samedi, les inspecteurs sociaux refusant de participer aux contrôles Covid-19.

Il s'agit d'environ un millier d'inspecteurs à l'échelle nationale, selon André Gilles, secrétaire général wallon de la CGSP Admi. "Leur mission n'est pas sans danger puisqu'ils sont en contact direct avec les employeurs, pour le contrôle du télétravail notamment."

Outre la protection sanitaire qui se fait attendre, les compétences de certains inspecteurs sociaux ont été élargies en juillet dernier, ceux-ci se voyant confier la mission supplémentaire de contrôler les obligations des employeurs en matière de Covid. "Ils n'ont pas de base légale pour assurer ces contrôles Covid", explique André Gilles.

Quid des effectifs

La question des effectifs est également discutée avec les autorités, selon le syndicaliste. "Une proposition de 200 inspecteurs supplémentaires est sur la table, mais nous attendons sa concrétisation."

La mission de ces inspecteurs consiste à lutter contre la fraude sociale, le dumping social et le travail au noir, et contre la traite des êtres humains en collaboration avec d'autres services d'inspection et la police fédérale. Certaines inspections peuvent être menées à la demande de l'ONSS, de l'Onem, de l'Auditorat du travail...)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK