La centrale nucléaire de Krsko prolongée de 20 ans

La Slovénie et la Croatie ont annoncé lundi prolonger de 20 ans, soit jusqu'en 2043, la durée de vie de leur centrale nucléaire commune de Krsko, malgré les appels à une fermeture de cette unité qui avait été à l'origine du déclenchement d'un plan d'alerte européen en 2008.

Construit à l'époque yougoslave et entré en service en 1983, le réacteur de type Westinghouse de Krsko, d'une puissance de 700 megawatts, devait initialement cesser son activité en 2023, après 40 ans de fonctionnement.

"Nous avons décidé de prolonger la durée de vie de la centrale nucléaire de Krsko car elle a de bons résultats en termes de fonctionnement, de sécurité, d'économie et d'investissements", a indiqué lundi le ministre slovène des Infrastructures, Peter Gaspersic, à l'issue d'un entretien avec son homologue croate Ivan Vrdoljak.

Située en Slovénie, près de la frontière croate, la centrale est co-administrée par les deux pays depuis l'éclatement de l'ex-Yougoslavie.

En juin 2008, la découverte d'une fuite de liquide de refroidissement avait provoqué une procédure d'arrêt d'urgence et la première alerte nucléaire européenne depuis la catastrophe de Tchernobyl. Plusieurs ONG, dont Greenpeace, demandent un arrêt de cette installation, située à 25 km de Zagreb, en raison de son âge et de risques sismiques dans la région.

La centrale produit environ 20% de l'électricité consommée en Slovénie et 15% de celle utilisée en Croatie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK