La brigade Diane: une unité antiterroriste née au sein de la gendarmerie

L'attaque du Delhaize de Braine l'Alleud par ceux qu'on a appelé 'les tueurs du Brabant" le 27 septembre 1985.
L'attaque du Delhaize de Braine l'Alleud par ceux qu'on a appelé 'les tueurs du Brabant" le 27 septembre 1985. - © BELGA

La piste actuellement suivie par les enquêteurs dans les tueries du Brabant concerne particulièrement Christian Bonkoffsky, à l’époque gendarme à la brigade d’Alost et ancien membre de la Brigade Diane. Il aurait avoué à son frère – peu avant de décéder en 2015 - qu’il était le "Géant" de la bande des "tueurs du Brabant". Ce n’est pas la première fois que l’on parle de la Brigade Diane.

Une unité de gendarmerie à l'origine des Forces spéciales belges

La Brigade Diane était une unité spéciale de la gendarmerie. Elle fut constituée suite à la prise d’otages et  l’exécution des membres de la délégation israélienne aux Jeux Olympiques de Munich, en 1972. Dans la foulée, la question s'est posée en Belgique: dispose-t-on d'une unité de police capable d'intervenir dans de telles circonstances? C'est ainsi que la Brigade Diane voit le jour au sein de la gendarmerie. Une Gendarmerie séparée de la police et faisant partie de l'Armée.  C'est en son sein qu'est recruté le personnel jugé le plus apte pour ce type de mission. Il fallait des personnes courageuses et techniquement à la hauteur, se souvient Eric Liévin, lieutenant de gendarmerie et commandant du peloton d’intervention de 1976 à 1983 au sein de la Brigade Diane.

"Il y avait des cow-boys. On sortait de cette prise d'otages à Munich et il fallait recruter des personnes avec suffisamment de sang froid pour exposer leur vie pour sauver d'autres vies, détaille Eric Liévin au micro de la RTBF. A cette époque-là on, on cherchait donc des profils qui avaient ce sang froid, ce courage et qui osaient prendre des risques. Évidemment, ce sont des personnes qui ont les défauts de leurs qualités. Il faut pouvoir bien contrôler ce personnel et s'assurer qu'il n'a pas de mauvaises fréquentations. Ou qu'une  une évolution de la vie ne prenne pas une mauvaise voie. Parce que sinon, de service de l'Etat et au service de la société, ils peuvent éventuellement mal tourner".

Depuis lors la Brigade Diane a été restructurée et divisée en plusieurs sections. Elle est devenue l'escadron spécial d'intervention. Enfin, rappelons que ce n'est pas la première fois que l'on s'intéresse à des membres de la Brigade Diane dans les tueries. Certains voyaient notamment déjà à l'époque un rapprochement entre les techniques de tir utilisées par les tueurs du Brabant et cette unité d'élite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK