France : la BRAV-M, une brigade motorisée conçue pour intervenir plus rapidement

Ce samedi, ce sont environ 7.500 membres des forces de l'ordre qui ont été déployées à Paris en vue de contrer les nombreuses manifestations prévues dans la capitale. Parmi les différents corps, on retrouve les BRAV-M pour Brigades de répression de l'action violente.

Créées en mars 2019 pour mieux canaliser la contestation des "gilets jaunes", ces brigades circulant à moto ont pour objectif de disperser les regroupements dangereux et intervenir plus rapidement en cas de troubles à l'ordre public. 

Ces brigades mobiles fonctionnent par binôme, avec un pilote et un policier issu de compagnies d'intervention ou de la BAC (Brigade Anti-Criminelle) équipé d'un bâton de défense. Grâce à leur importante mobilité, elles peuvent se déployer rapidement sur des lieux d'affrontements ou venir prêter main forte à des équipes déjà sur place.

Les motos ne servent toutefois qu'a intervenir plus promptement mais pas à procéder à des interpellations, raison pour laquelle la BRAV-M est généralement suivie de près par des fourgons. Les avantages restent toutefois important pour ces brigades motorisées puisqu'elles sont plus petites, peuvent emprunter des sens interdits ou encore intervenir dans de petits espaces.

Celles-ci n'ont pourtant pas vocation à durer puisqu'elles sont uniquement constituées lors d’événements spécifiques comme le G7 cet été ou lorsque des manifestations sont susceptibles de dégénérer.

Si les contestations reprennent donc régulièrement à Paris, ces brigades spécialisées dans la lutte contre les violences urbaines devraient à nouveau être mises à contribution. 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK