Les Européens consomment plus de 30 milliards d'euros de drogues par an selon un nouveau rapport

La Belgique reste une principale plaque-tournante du trafic de cocaïne. Voilà une des conclusions du nouveau rapport de l’Observatoire européen des drogues. Le tableau dressé est assez sombre. De plus en plus de drogues circulent sur le continent. Ces drogues, qu'elles soient naturelles ou synthétiques, sont plus pures, plus puissantes, plus variées et moins chères que le passé…

30 milliards d'euros de drogues consommées par an en Europe

Les prix sont bas parce que la production de drogues ne cesse d’augmenter. La cocaïne en Amérique du Sud, l’héroïne en Afghanistan. L’Europe, elle, est un important producteur de cannabis, la drogue la plus consommée par les Européens.

Rien qu’en Europe, la consommation de drogue est estimée à 30 milliards d’euros par an. Un pactole que se partagent un peu plus de 1500 organisations criminelles.

Des organisations de plus en plus complexes, qui deviennent internationales. Un exemple : cette année, trois importants ateliers de production d’amphétamines ont été démantelés en Belgique et aux Pays-Bas. Des groupes locaux y ont été associés avec des Mexicains. Ces groupes criminels qui sont aussi de plus en plus violents et tentent de corrompre des acteurs publics et privés pour infiltrer l’économie légale.

Une lutte européenne qui passera de plus en plus par la traque sur internet 

L’Observatoire européen des drogues et Europol, l’agence européenne de police criminelle, évitent les déclarations chocs. Mais ils appellent les Etats membres à renforcer la lutte contre les trafiquants. Comment ? Plusieurs pistes sont avancées : des investissements supplémentaires dans les agences européennes comme Europol, un plus grand soutien aux enquêtes transfrontalières, un meilleur échange d'informations, une coopération plus intense avec des pays tiers, hors de l'Union. Enfin, une approche européenne commune serait nécessaire pour contrer les groupes criminels sur internet. Car les trafiquants utilisent de plus en plus les messageries cryptées pour faire marcher leurs affaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK