La Belgique compte 6 aéroports civils, à quoi servent-ils?

La Belgique compte 6 aéroports civils, à quoi servent-ils?
La Belgique compte 6 aéroports civils, à quoi servent-ils? - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

La compagnie aérienne flamande VLM Airlines supprime sept liaisons sur les neuf opérées jusqu’à présent depuis Anvers, peut-on lire dans un article relayé par DaarDaar. Depuis, différents partis politiques flamands souhaitent supprimer cet aéroport. Anvers, Charleroi, Courtrai, Liège, Ostende, Zaventem... La Belgique compte pas moins de six aéroports. Mais, en fait, à quoi servent-ils ?

Brussels Airport

L'aéroport de Zaventem (Brussels Airport) est de loin l'aéroport le plus grand de Belgique. En 2017, 21,8 millions de passagers y sont passés. Même si l'aéroport est surtout actif dans le transport de passagers, le fret y joue également un rôle: 535.634 tonnes y ont été transportées l'année dernière. C'est le seul aéroport dont la gestion et l’exploitation dépendent de l’autorité fédérale. Les autres dépendent des régions.

Charleroi

La Wallonie compte deux aéroports : Charleroi et Liège. Ils ont tous les deux une fonction bien précise. Charleroi ne s'occupe que du transport de passagers en journée. Présente depuis 1997, Ryanair a proposé 7 lignes en 2001, ce qui a entre autres permis de lancer le développement futur du site aérien. Au départ, la compagnie aérienne irlandaise représentait 95% du trafic à Charleroi. À l'heure actuelle, elle tourne autour des 70%. Le PDG de l'aéroport de "Brussels South", Jean-Jacques Cloquet, compte d'ailleurs continuer cette diversification en attirant d'autres compagnies.

Liège

À l'aéroport de Bierset (Liège), le fret est la spécialité, les services fonctionnent 24 heures sur 24. Avec 717.000 tonnes transportées en 2017, c'est d'ailleurs le premier aéroport cargo de Belgique. L'extension du site aérien se poursuit. Flexport City, le parc d'activités situé au nord de Liege Airport et dédié prioritairement à la logistique, au conditionnement et au transport routier. À côté du fret, en 2017, l'aéroport de Liège a également accueilli 192.000 passagers. 

Anvers

Trois compagnies aériennes sont présentes à l'aéroport de Deurne (Anvers). Parmi elles, la compagnie aérienne flamande VLM Airlines a décidé d'arrêter sept liaisons sur les neuf opérées. Depuis cette annonce, le débat sur la suppression de cet aéroport s'intensifie. Deux partis politiques, le sp.a et Groen, ont par exemple réclamé mardi la fermeture de l'aéroport anversois de Deurne. Une demande immédiatement écartée par le candidat libéral au mayorat de la Métropole, le secrétaire d'Etat Philippe De Backer. 

Ostende 

L'aéroport d'Ostende-Bruges mise quant à lui à la fois sur le fret et les passagers, "c'est bien, mais Ostende n'occupe pas une situation centrale", explique Steven Decraene, journaliste à la VRT, sur le plateau de Terzake. En 2017, l’aéroport d’Ostende-Bruges a accueilli 365.345 passagers, 22.708 mouvements ont été enregistrés et 23 369 tonnes de fret ont été transportés.

Courtrai

Avec ses 59.310 passagers transportés en 2017, l'aéroport de Courtrai-Wevelgem fait figure de Petit Poucet. Seules des sociétés de charters effectuent des vols depuis cet aéroport de Flandre occidentale. 

En mars 2018, la manière de gérer et d'exploiter l'aéroport a évolué. Désormais, la société provinciale de Flandre occidentale (POM West-Vlaanderen) détient 57% des actions de la nouvelle société, la Région flamande 33% et l'intercommunale Leiedal 10%. "Grâce à la région flamande, l'ancrage de Courtrai-Wevelgem comme aéroport régional à part entière, tout comme Anvers et Ostende est garanti", peut-on lire dans un communiqué de l'aéroport.

Les attentats du 22 mars

Les aéroports régionaux se sont révélés utiles à la suite des attentats du 22 mars 2016 à l'aéroport de Brussels Airport. De nombreux vols prévus à Zaventem ont été répartis en Wallonie et en Flandre. Conséquence : les aéroports locaux ont transporté 42% de passagers en plus en mars dernier par rapport à la même période en 2015. Au total, les quatre aéroports ont transporté 738.539 passagers, soit 200.000 de plus qu'en mars 2015.

D'ici 2030, le transport aérien en Europe devrait doubler en termes de capacité. La question est de savoir comment les aéroports belges vont faire face à cette évolution...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK