La 5G, "nuisible aux êtres vivants": une pétition internationale appelle à l'arrêt de son déploiement

La 5G, "nuisible aux êtres vivants": une pétition internationale appelle à l'arrêt de son déploiement
La 5G, "nuisible aux êtres vivants": une pétition internationale appelle à l'arrêt de son déploiement - © FABRICE COFFRINI - AFP

Un appel international, organisé sous forme de pétition signée par 172.395 personnes et organisations de 204 pays et territoires en date du 6 novembre 2019, est adressé jeudi aux gouvernements fédéral et régionaux belges, indique un communiqué du collectif stop5G.be.

Le déploiement sur terre et dans l'espace de la 5G, 5e génération des normes de la téléphonie mobile, est en cours ou se prépare dans de nombreux pays. Des dizaines de satellites de télécommunication 5G ont déjà été lancés, affirme le collectif qui pointe le "changement environnemental sans précédent à l'échelle planétaire" qui s'en suivra, selon lui.

"Pour l'interdiction mondiale des satellites 5G" 

L'industrie prévoit l'installation de millions d'antennes 5G, une tous les 50 à 150 mètres en milieu urbain, et la mise en orbite de plusieurs dizaines de milliers de satellites. Le collectif dit disposer de preuves scientifiques du fait que les champs électromagnétiques de radiofréquences utilisés sont "nuisibles aux êtres vivants".

Les signataires - parmi lesquels on trouve une soixantaine d'organisations ou d'institutions belges comme Inter-Environnement Bruxelles ou la Fondation Polaire Internationale - demandent aux différentes autorités belges l'arrêt du déploiement de la 5G sur son territoire.

Ils réclament aussi qu'elles interviennent à l'UE, au Conseil de l'Europe et à l'ONU "pour l'interdiction mondiale des satellites 5G et, à tout le moins, de leurs émissions au-dessus du continent européen et des eaux internationales limitrophes". 

Archives : Journal télévisé 12/02/2018

A Bruxelles, les normes de radiation concernant la 5G sont beaucoup très strictes, trop pour certains.