La 5G, le réseau mobile ultra rapide et hyper-connecté de 2020

Alors que la 4G n'est pas encore accessible sur l'ensemble du territoire belge, la 5G fait déjà parler d'elle. La nouvelle génération de réseau mobile est attendue pour l'horizon 2020 en Europe. Depuis la mise en place de l'internet mobile, les téléphones portables sont passés par différents services comme Edge, la 3G et récemment la 4G et la 4G+.

Exécuter des tâches à distance en temps réel

L'arrivée d'un nouveau réseau mobile promet deux gros avantages. D'une part, des débits nettement plus élevés qu'à l'heure actuelle. Les infrastructures devront être adaptées pour supporter un transfert de données plus important. Les capacités de la 5G devraient se compter en gigabits par seconde alors que la 4G diffuse en mégabits, soit un transfert au minimum dix fois plus rapide.

D'autre part, une latence (le délai de transmission des communications informatiques) en baisse. Une condition sine qua non si nous voulons que les tâches de certains objets connectés soient exécutées en temps réel. 

Au niveau européen, la Commission a demandé à chaque Etat membre de nommer une ville "porte-drapeau" pour la 5G d’ici 2020. "L’Europe doit rapidement développer une position commune sur ce sujet", explique Roberto Viola, directeur général adjoint de la DG Connect au sein de la Commission européenne.

Les opérateurs sont prêts à investir à Bruxelles mais rien n'est fait pour le moment. A Hasselt par contre, Ericsson a déjà pris les devants sur le campus Corda. La société suédoise de télécommunications a mis en place un premier réseau pour soutenir le développement technologique des entreprises, notamment en ce qui concerne les voitures connectées.

De plus en plus d'objets connectés

Les applications de la 5G sont nombreuses. En plus de permettre le développement de nouveaux smartphones encore plus performants et des applications plus complexes, la 5G devrait permettre la mise en circulation des voitures autonomes ou la régulation du trafic.

L'exemple le plus parlant pour justifier une latence très faible est la possibilité de diagnostic ou de chirurgie à distance par un médecin. Les appareils devront donc répondre en temps réel, le plus rapidement possible. 

Selon Roberto Viola, "le nombre d’objets connectés d’ici 2020 est estimé entre 20 et 50 milliards". Actuellement, ce nombre s'élève à 11,2 milliards selon une étude de l'Idate, un institut européen de l’économie numérique.

Les JO 2020 de Tokyo avec la 5G

Souvent en avance d'un point de vue technologique, le Japon a décidé d'appuyer sur l'accélérateur en matière de réseau 5G. Dans le cadre des Jeux olympiques d'été 2020 à Tokyo, les Japonais  espèrent bien démontrer tout de leur avancée en matière de réseau mobile. Ils souhaitent diffuser les épreuves en définition 8K (une grande première à l'heure où la 4K, l'Ultra Haute Définition, s'installe seulement en Europe). Les trois opérateurs principaux du pays ont déjà lancé des tests de connectivité afin d'être prêt pour 2020.

Du côté des Etats-Unis, l'opérateur T-Mobile aimerait lancer la 5G dans quelques villes d'ici 2019 avant de déployer une couverture nationale en 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK