L'utilisation de pesticides interdite dans les communes wallonnes dès le 1er juin

Dés ce 1er juin, plus aucune commune wallonne ne pourra utiliser de produits phytos pour entretenir les espaces publics. Jusqu’ici, des dérogations étaient encore possibles. Celles-ci étaient accordées pour donner le temps aux communes de former leur personnel et d’acquérir le matériel nécessaire. Aujourd’hui, les dérogations, c’est terminé.

Certaines communes, déjà "zéros pesticides"

Si toutes les communes wallonnes sont concernées, certaines n’ont pas attendu que l’interdiction soit inscrite dans la loi pour prendre des dispositions. Beaucoup se sont déclarées "commune zéro pesticide". Les jardiniers de la ville de Namur, par exemple, sont rôdés à l’exercice depuis longtemps. La prise de conscience a toutefois été progressive depuis le premier plan de réduction des produits phyto en 2013, ce qui ne s’est pas fait sans grands bouleversements dans la gestion des espaces publics. En effet, il a fallu changer ses habitudes d’entretien, investir très vite dans des techniques alternatives et, quand c’était possible, réaménager l’espace public pour ne plus avoir besoin de recourir aux produits d’entretien chimiques.

Néanmoins, il faudra sans doute aller plus loin que les dispositions actuelles. Les villes donnent l’exemple, mais elles ne sont pas les seules utilisatrices des produits incriminés. Et la qualité des eaux de surface témoigne toujours que nos régions sont très loin d’atteindre un état écologique idéal, voire même le niveau recommandé par l’Europe.

Sujet du journal télévisé de 13h de ce lundi 03 juin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK