L'US Navy reconnaît la présence d'OVNIs sur des vidéos enregistrées par ses pilotes

La Navy américaine vient de confirmer que des images d’objets volants non identifiés, publiées en 2017 par le New-York Times, sont authentiques. Toutefois, rien ne permet de déterminer l’origine ou la nature de ces phénomènes.

Ces images n’auraient jamais dû être publiques. En 2014, des pilotes de chasse américains effectuent des exercices militaires sur des F-18.

"Mon Dieu, regarde ce truc mec !", s’exclame soudain un pilote américain effaré. Un objet volant non identifié est apparu dans son viseur. L’homme suit ce point noir de forme oblongue à l’aide de son radar de tir… jusqu’à sa disparition. Des expériences similaires ont été enregistrées à trois reprises au total, entre 2014 et 2015.

"L’engin est extrêmement stable et vole à assez haute vitesse, remarque Patrick Heindrick, spécialiste de l’aéronautique et professeur à l’ULB. La forme est aussi assez surprenante. On a clairement l’impression qu’il ne s’agit pas d’un engin de forme classique, bien que ce ne soit pas non plus une forme rocambolesque", tempère-t-il.

Non identifié, mais pas extraterrestre

Lors de la divulgation de ces images en 2017, l'US Navy évoque d’abord de possibles drones commerciaux. Aujourd’hui, elle reconnaît qu’il s’agit "d’objets inconnus violant l’espace aérien américain" et que le "phénomène montré dans ces vidéos n’est pas identifié". Mais faut-il en conclure une présence extraterrestre pour la cause ?

"Il existe certainement une explication plus rationnelle, assure d’emblée Patrick Heindrick. Les Américains nous ont habitués à cacher pas mal de choses et qu’ils ont, notamment au niveau de l’armement, de grands programmes en cours avec Boeing, Lockheed Martin ou la United States Air Force (USAF)".

Bien que l’existence de petits hommes verts ne soit pas avérée, l'US Navy consacre un budget important à l’étude de ces phénomènes et les prend très au sérieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK