L'université de Liège rappelle ses étudiants présents à Hong Kong

L'ULIège et la KUL rappellent leurs étudiants présents à Hong Kong en raison des tensions sur place.
L'ULIège et la KUL rappellent leurs étudiants présents à Hong Kong en raison des tensions sur place. - © DALE DE LA REY - AFP

L’université de Liège conseille à ses étudiants partis passer une partie de leur cursus à Hong Kong de rentrer en Belgique. Sur place, l’université ne compte que "cinq étudiants" mais elle leur "conseille de revenir". Certains étudiants liégeois présents à Hong Kong ont d’ailleurs demandé à rentrer en Belgique. "Nous donnons suite à leur demande", explique Patricia Petit, directrice des Relations internationales de l’ULIège. Ces étudiants devraient a priori rentrer dans les 10 à 15 jours, selon madame Petit.

Outre des raisons de sécurité, les cours sont suspendus. "Un séjour académique là-bas perd donc un peu de son sens", explique la directrice. Le partenaire hongkongais de l’ULiège proposera aux étudiants de suivre les cours à distance depuis la Belgique.

Par ailleurs, le département des Relations internationales de l’Uliège a pris l’initiative de rencontrer des représentants des différentes facultés pour mettre au point une procédure systématique en cas de graves tensions à l’étranger. "C’est un phénomène en augmentation, et indépendantes de l’étudiant", explique Patricia Petit. On pense à la Bolivie ou au Chili, notamment. "Nous prenons la situation sur place en compte quand des étudiants nous contactent pour nous signaler que cela ne se passe pas bien ou que les cours ne sont pas assurés normalement".

Ni l’UCLouvain ni l’UNamur n’ont actuellement d’étudiants présents sur place. Quant aux autres universités francophones, elles ne se sont pas encore exprimées sur ce point auprès de la rédaction de la RTBF.

La KUL aussi

La KU Leuven a également annoncé aujourd’hui avoir rappelé ses 17 étudiants inscrits dans des universités à Hong Kong en raison des tensions dans ce territoire autonome du sud de la Chine."Nous suivons de près la situation à Hong Kong depuis un certain temps et nous avons désormais pris cette décision car les universités dans lesquelles ces étudiants sont inscrits ont suspendu leurs cours en raison de la situation dans le pays", ajoute l’université. "Toutefois, rien n’indique que les étudiants sont en danger."

L’université n’est pas encore en mesure de préciser quand ces étudiants rentreront en Belgique. "Nous sommes en contact avec eux pour les aider et les guider pour leur retour. Une fois qu’ils seront rentrés à Louvain, nous les aiderons également dans la poursuite de leurs études et de leurs examens."

Trois étudiants de l’ULB à Hong Kong

Quant à l’Université Libre de Bruxelles, trois étudiants seraient encore sur place. Tous sont étudiants à Solvay. Parmi eux, deux étudiantes qui étaient logées sur le campus ont été relogées dans un hôtel, à l’extérieur du campus, par l'Université. Le troisième est actuellement en voyage, hors de Hong Kong.

Néanmoins, ces trois étudiants souhaitent rester sur place dans la mesure où ils peuvent poursuivre leur cursus et réaliser des évaluations en ligne, précise l’ULB qui a donné son accord. Selon l'Université, les étudiants affirment ne pas se sentir en "insécurité en dehors du campus".

L'Université Libre de Bruxelles ajoute que "le service d’échange est en contact permanent avec ces étudiants et leur donne la possibilité de revenir, leur fournit des conseils de prévention, comme de s’inscrire auprès de l’ambassade de Belgique, ce qu’ils ont fait".

Vigilance accrue conseillée

Les Affaires étrangères ont par ailleurs modifié leurs conseils de voyage pour Hong Kong ce jeudi. "Il est possible de voyager à Hong Kong, mais une vigilance accrue est conseillée", peut-on lire sur le site internet du ministère. Il fait part de manifestations et d’affrontements violents entre manifestants et forces de l’ordre ces derniers jours. "Les visiteurs étrangers ne sont pas visés par les manifestants, mais il est conseillé de se tenir à l’écart de toutes les manifestations", poursuivent les Affaires étrangères.

L’avis ajoute que la plupart des universités et écoles supérieures ont suspendu leurs activités jusqu’à la fin de l’année. Les étudiants belges actuellement à Hong Kong sont invités à revenir en Belgique "au plus tôt" et ceux qui ont prévu d’y étudier pendant le premier semestre 2020 sont conviés à postposer leur voyage et à suivre la situation.

Le camp des étudiants à l’université chinoise de Hong Kong, ce 13 novembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK