L'UE va contrôler les ressortissants exemptés de visa qui voyagent dans l'espace Schengen

L'UE va contrôler les ressortissants exemptés de visa qui voyagent dans l'espace Schengen
L'UE va contrôler les ressortissants exemptés de visa qui voyagent dans l'espace Schengen - © DANIEL LEAL-OLIVAS - AFP

Les ressortissants de pays tiers exemptés de visa pour entrer dans l'espace Schengen devront dès 2020 demander une autorisation de voyage avant de se rendre dans l'Union européenne. Un projet de règlement en ce sens a été approuvé jeudi par les députés de la commission des libertés civiles (LIBE) du Parlement européen.

Ce nouveau système européen, baptisé ETIAS, s'inspire de la procédure ESTA, en place depuis 2009 aux Etats-Unis. Il permettra des contrôles avancés des quelque 39 millions de voyageurs, provenant de plus de 60 pays, qui peuvent rejoindre le territoire européen sans visa.

Pour obtenir leur autorisation, les ressortissants de pays tiers devront remplir un formulaire électronique avec leurs données personnelles, les informations reprises sur leur document de voyage, l'adresse de leur domicile ainsi que leurs coordonnées et le pays européen de première entrée prévue. Les requêtes devraient être traitées en moins de 72 heures.

Les personnes considérées comme présentant un risque élevé en termes de sécurité, de migration irrégulière ou d'épidémie se verront refuser l'accès à l'espace Schengen. Lorsqu'une entrée est refusée, la personne concernée sera informée des raisons ainsi que de son droit à un recours effectif, y compris un recours judiciaire.

L'autorisation de voyage coûtera 10 euros et sera valide pendant trois ans.

Les négociateurs du Parlement européen pourront prochainement engager des négociations avec les ministres de l'UE sur la forme finale de cette législation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK