L'ONU rejette la demande d'un report de la COP26 réclamé par des ONG

L'ONU comprend "les préoccupations" des ONG à l'approche de la conférence sur le climat COP 26 mais ne prévoit "aucun changement", comme le report qu'elles ont demandé.

Face à la faible vaccination des pays pauvres contre le Covid-19, les ONG climat ont réclamé le report de la conférence climat de l’ONU COP 26, estimant "impossible" la tenue d’une réunion "juste et inclusive" à Glasgow (Ecosse) en novembre.

"Nous comprenons et respectons les préoccupations exprimées par divers groupes" mais "pour l'instant, aucun changement n'est prévuLa communauté scientifique mondiale avait clairement indiqué que le changement climatique était désormais une urgence mondiale".

"Seule une étape urgente et majeure dans l'action climatique peut maintenir les objectifs de l'Accord de Paris à portée de main et protéger les pays et les communautés les plus vulnérables contre l'aggravation des impacts climatiques", a insisté le porte-parole.

Une COP "aussi sûre et inclusive que possible"

Si aucun changement n'est prévu à ce stade, l'ONU et les organisateurs "travaillent avec le gouvernement britannique pour rendre la COP aussi sûre et inclusive que possible, notamment en offrant des vaccins à tous les participants et en payant les frais de quarantaine des hôtels lorsque la quarantaine est requise". 

La COP26 doit accueillir des milliers de personnes du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow en Ecosse.

Le Climate Action Network (CAN), réseau qui regroupe plus de 1.500 ONG dont Greenpeace, WWF, Action Aid, Oxfam ou encore Amnesty international, a réclamé son report en jugeant qu'elle ne serait ni juste, ni inclusive, en raison des restrictions imposées par le gouvernement britannique en lien avec la pandémie de Covid-19.

op26: John Kerry, émissaire américain pour le climat, rencontre le chef de la diplomatie japonaise pour préparer la conférence (Tokyo, 31.08.2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK