L'Italie rejoint le club des pays producteurs de trappistes

L'Italie rejoint le club de ceux qui possèdent une bière trappiste
6 images
L'Italie rejoint le club de ceux qui possèdent une bière trappiste - © trappist.be

L'Italie devient le cinquième pays à compter une brasserie trappiste. La bière "Tre Fontane", du monastère du même nom, situé au sud de Rome, a été reconnue début mai comme bière trappiste officielle, a indiqué lundi l'Association internationale trappiste (AIT). La Tre Fontane est donc la onzième bière trappiste au monde. Un club très privilégié en plein développement ces dernières années.

Le monastère trappiste de Tre Fontane (les trois fontaines) est implanté en un lieu qui remonte à la première antiquité chrétienne au sud de la ville de Rome. Outre de la bière, les moines y produisent de l'huile d'olive, plusieurs sortes de miel, du chocolat et de la liqueur.

Comme ses consœurs, la Tre Fontane (8,5% vol. alc.) dont la production sera limitée à 1000 hectolitres annuels est une bière de haute fermentation, "brassée selon la recette de la communauté des moines de Tre Fontane". De robe blonde, elle est aromatisée à l'eucalyptus, ce qui lui apporte une certaine douceur "contrebalancée par une bonne amertume dérivant du houblon".

L'ordre cistercien de la stricte observance, dont les membres sont familièrement appelés trappistes, est un ordre monastique catholique qui forme, avec l'Ordre cistercien et les moniales Bernardines, la famille cistercienne. Il est connu, en outre, pour les fromages et les bières trappistes. L'ordre comprend 2600 moines et 1883 moniales, répartis respectivement dans 96 abbayes et 66 monastères dans le monde entier.

Aux côtés de la Tre Fontane, on relève dix bières bénéficiant actuellement de la marque collective Authentic Trappist Product : six se trouvent en Belgique (Achel, Chimay, Orval, Rochefort, Westmalle et Westvleteren), deux aux Pays-Bas, une en Autriche et une aux Etats-Unis.

Pour qu’une bière 'trappiste' reçoive le logo Authentic Trappist Product", elle doit répondre aux critères suivants :

- Cette bière doit être brassée à l'intérieur des murs d’une abbaye trappiste ou à proximité.

- La brasserie doit refléter clairement tant un lien de subordination indiscutable avec le monastère Trappiste bénéficiaire que l'appartenance à la culture d'entreprise propre au projet de vie monastique. La bière doit être brassée et commercialisée par les moines trappistes ou sous leur contrôle.

- Une partie des bénéfices est affectée à la subsistance des moines et à l’entretien du site de l’abbaye ; le reste est versé à des œuvres caritatives de la communauté monastique.

Si la Belgique avec la Westmalle (1836) et l'abbaye de Koningshoeven avec la Trappe (1885) aux Pays-Bas ont longtemps été les seuls endroits de tradition brassicole trappiste, d'autres communautés ont inauguré récemment une installation de brassage: Engelszell en Autriche (2012), Zundert aux Pays-Bas (2013) et Spencer aux Etats-Unis (2013).

O. Arendt avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK