L'Institut du monde arabe lance un certificat international de maîtrise de l'arabe

La langue arabe aura son propre certificat afin d'être "valorisée" sur le marché de l'emploi
La langue arabe aura son propre certificat afin d'être "valorisée" sur le marché de l'emploi - © Photo by Syed Hussaini on Unsplash

L'Institut du monde arabe (IMA) a annoncé lundi à Paris le lancement d'un certificat en arabe internationalement reconnu, sur le modèle du TOEFL en anglais, destiné à attester d'un niveau de maîtrise de cette langue.

"L'arabe est la cinquième langue la plus pratiquée dans le monde et il n'existe pas jusqu'à présent de certificat international, outil indispensable pour améliorer et développer son enseignement", a déclaré Jack Lang, président de l'Institut lors d'une présentation publique.


►►► À lire aussi : Le français doit plus aux Arabes qu'aux Gaulois


Le Cima, acronyme de "certificat international de maîtrise en arabe", s'adressera à toute personne de plus de 15 ans qui "souhaite disposer d'un certificat attestant son niveau en langue arabe, que ce soit pour des raisons académiques, professionnelles ou personnelles". Il servira notamment à "valoriser le niveau linguistique d'un candidat" qui postule à un emploi ou à valider un parcours de formation.

Plusieurs épreuves à passer

Les premières sessions d'examen auront lieu au printemps en Europe et dans plus d'une dizaine de villes du monde arabe. L'examen évaluera plusieurs niveaux de maîtrise de l'arabe "moderne standard" (utilisé dans les médias, sur internet et commun à tous les pays arabes), définis par le cadre européen commun de référence pour les langues, un document émanant du Conseil de l'Europe. Il comprendra plusieurs épreuves de compréhension et d'expression orales et écrites.

Ce certificat a aussi une visée politique : "L'arabe doit pouvoir être enseigné par les pouvoirs publics et laïques, pour éviter que les islamistes ne prennent la main sur le sujet", a souligné Jack Lang.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK