L'Institut de Santé publique chasse les tiques

Les tiques femelles sont les plus grosses et de couleur orange
Les tiques femelles sont les plus grosses et de couleur orange - © Libre de droit

L’Institut de Santé publique (ISP) lance sa campagne de sensibilisation au risques des morsures de tiques, responsables de la maladie de Lyme. Du 1er avril au 31 octobre 2017, les belges mordus par une tique sont invités à envoyer à l’ISP le spécimen par courrier.

Une action importante pour la recherche

La démarche est simple: il suffit d’envoyer la tique incriminée et collée à l’aide de papier collant transparent sur une feuille blanche et de l’envoyer sans timbre à l’ISP. Parallèlement à l’envoi de la tique, les personnes mordues devront remplir un formulaire sur le site TiquesNet.be. "Les tiques seront ensuite gardées dans un congélateur jusqu’à la fin de la campagne et nous pourrons alors les analyser " confie Tinne Lernout, médecin épidémiologiste à l’ISP.

L’étude des spécimens envoyés permettra de mieux connaitre les endroits où les tiques sont présentes mais aussi de confirmer des études précédentes. "Car il faut savoir que les tiques sont parfois porteuses de virus autre que la maladie de Lyme dont les symptômes ressemblent à ceux de la grippe mais que nous ne connaissons pas encore bien".

A la fin de la campagne, aucun résultat ne sera donné individuellement car il est impossible de savoir si la tique envoyée a infecté la personne. "Une tique n’est pas forcément porteuse de maladies et parfois une personne est infectée mais ne le sait pas car elle n’a aucun symptôme" explique Tinne Lernout.  

Les tiques de plus en plus présentes

L’initiative de l’Institut de Santé publique était "attendue et utile par le milieu médical car suite à une étude en France, on a découvert qu’une tique sur deux était porteuse de maladie", explique Valérie Obsomer, chercheuse spécialiste des tiques. En 2016, l’ISP avait ainsi dénombré 9700 morsures rapportées sur l’ensemble de la Belgique. La zone géographique où le nombre de morsures a été le plus élevé est la province de Luxembourg avec 392 cas pour 100 000 habitants. Pourtant, c’est la Flandre qui compte le plus grand pourcentage de morsures de tiques rapportés avec 57,5% des morsures contre 41 ,6% en Wallonie.

Contrairement aux idées reçues, les tiques ne mordent pas en forêt la plupart du temps. Dans 45% des cas, les personnes ont été mordues dans leur jardin tandis que 37% l’était lors d’une balade en forêt. Il est possible de supprimer ces tiques des jardins mais "il faut le faire avec des mesures simples et écologiques pour ne pas perturber l’écosystème", ajoute Valérie Obsomer.

Des conseils simples contre les morsures

Une température supérieure à sept degrés et de l’humidité favorise la prolifération des tiques. Il est donc important de se protéger correctement quand on va dans des endroits comme une forêt, un parc ou encore un champ. Valérie Obsomer conseille "de porter un pantalon long, voire de doubler les couches de vêtements que l’on mettra ensuite au séchoir à 90 degrés pour tuer les tiques ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK