L'inexistante liste du personnel soignant mort du coronavirus en Belgique

Personnel soignant : combien sont décédés du coronavirus ?
Personnel soignant : combien sont décédés du coronavirus ? - © Tous droits réservés

Il s’appelait Alain et était anesthésiste pour le CHC à Heusy, en région liégeoise. Elle se prénommait Carmen et travaillait en tant qu’infirmière aux cliniques Saint-Luc à Bruxelles. Ces deux membres du staff médical belge ont une chose en commun. Dans cette lutte acharnée contre le coronavirus, ils ont perdu la vie !

Combien de médecins, infirmiers, aides-soignants, ambulanciers sont morts, infectés par le covid-19 dans l’exercice de leur fonction ? Nous parlons là de ceux que vous applaudissez le soir sur le coup de 20h. La réponse va vous paraître étrange mais nous n’en savons rien.

Impossible à quantifier, en Belgique

Contrairement à la France ou à l’Italie, la Belgique ne dispose pas de données sur les décès du personnel soignant pendant cette crise sanitaire qui touche le monde entier. " Les professions des personnes décédées ne sont pas demandées dans les notifications de décès ", nous explique Vinciane Charlier, porte-parole du SPF Santé Publique.

Il est donc impossible de mettre des noms, des visages sur tous ces héros morts en combattant ce virus en première ligne. " Il y en aurait très peu. Les plus de 65 ans représentent la majorité des décès et il n’y a pas énormément d’infirmiers et de médecins de cet âge-là ", ajoute Vinciane Charlier.


►►► À lire aussi : Notre dossier sur le coronavirus


A la rédaction de la RTBF, les mails qui nous demandent de parler du personnel soignant et surtout du nombre de disparitions de professionnels de la santé sont nombreux. Mais il nous faudrait appeler chaque hôpital, maison de repos ou centre médical pour avoir un chiffre qui restera, malgré tout, non officiel et approximatif.

Pour le secteur, il est clair qu’une liste du genre pourrait rendre hommage à ceux et celles qui se battent pour sauver des vies. " C’est tout à fait regrettable mais je préfère que le gouvernement mette plus le paquet sur l’approvisionnement de masques ou encore sur le dépistage de la maladie ", nous confie Philippe Devos, le président de l’association Belge des Syndicats Médicaux.

Il ajoute : " Il y aurait pourtant une solution pour mettre ce cadastre en place. Il faudrait comparer les avis de décès avec les registres de l’Etat Civil ou encore avec le listing " médecin " de l’INAMI. Mais je le répète : il y a beaucoup plus urgent ".   

Il y a 7 jours en Italie, on recensait pas moins de 17.000 professionnels de la santé infectés par le Covid-19. Au 17 avril, la presse italienne relayait que 131 de leurs médecins ainsi qu'une trentaine d'infirmiers et infirmières avaient déjà succombé à la maladie. En France aussi les hommages sont nombreux, notamment dans la presse. Ce vendredi ce sont nos confrères du Parisien qui ont rendu un vibrant hommage aux soignants morts sur le front de l'épidémie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK