Ice Watch "de qualité médiocre"? Le fondateur dément

Une Ice Watch
Une Ice Watch - © RTBF

La montre Ice Watch connaît un succès planétaire. Tout le monde se l'arrache. La clé du succès ? Le marketing et la communication. Mais pas vraiment la qualité selon un spécialiste de l'horlogerie, qui l'estime "médiocre". Un jugement vivement contesté par le fondateur de la marque, arguments à l'appui.

La montre Ice Watch, tout le monde connaît. Ce sont plus de trois millions de montres vendues dans plus de 80 pays. Chaque mois, 250 000 Ice Watch sortent d'usine. La production ne suit plus. Le succès est retentissant.

La clé de la réussite, c'est surtout la communication, le marketing et le placement de produit On voit l'Ice Watch partout. Au bras de Philippe Gilbert quand il gagne Liège-Bastogne-Liège. La marque paye David Guetta et les groupes à la mode pour quelques secondes dans un clip.

Mais cette montre n’est pas vraiment de bonne qualité. Nos journalistes ont demandé à Léon Delférière, spécialiste de l’horlogerie, reconnu par le Roi, d’ouvrir une Ice Watch. Verdict : "Un mouvement asiatique, électronique, de qualité médiocre". Un prix de revient de estimé "entre 6 à 8 euros" par notre interlocuteur, pour un prix de vente de 89 euros.

Regardez l’intégralité du reportage de Yves-Henri Viroux, Gaëtan Huon et Emmanuel Morimont ci-contre.

Jean-Pierre Lutgen: "Ice watch est une montre de qualité et garantie deux ans

Le magazine "On n'est pas des pigeons !"  qui a diffusé ce jeudi la séquence avait vainement sollicité un entretien avec le fondateur de la marque. Après la diffusion du reportage, Jean-Pierre Lutgen a toutefois tenu à réagir.

Le créateur de l'Ice Watch est furieux face aux propos de Léon Delférière -"qui n'est pas reconnu par le Roi, c'est un mensonge", selon lui.

Le CEO de l'entreprise d'horlogerie conteste absolument tous les points de l'analyse faite par cet expert.

"Tout d'abord, le mouvement dont il est question est un mouvement Myiota, d'élaboration japonaise et qui compte parmi les mouvements les plus réputés dans le secteur", tient-il à préciser. "Dire 'mouvement asiatique', c'est entretenir les amalgames, ce n'est pas n'importe quel mouvement asiatique", poursuit l'entrepreneur.

"Ensuite, ce 'fameux expert royal' parle d'un mouvement électronique alors qu'il s'agit d'une montre à quartz", explique le patron dont la qualité du produit était mise en cause et qui remet lui même en cause l'expertise de Léon Delférière. "A-t-il seulement effectué un seul test avant de se prononcer?", s'interroge Jean-Pierre Lutgen.

Ce dernier rebondit aussi sur le fait que l'Ice Watch ne puisse pas être utilisée en plongée: "ce n'est pas une montre de plongée! Par contre l'étanchéité est garantie". "Nos montres correspondent parfaitement aux critères de qualité pour un produit de cette gamme de prix", assure le CEO.

Il rappelle également que ses produits sont "testés deux fois quant à leur résistance à l'eau, quant à l'élasticité et à la résistance du cadran. Elles sont garanties deux ans, cela signifie donc que l'on peut avoir confiance en leur qualité". En outre, il réfute les prix de revient annoncés par Léon Delférière.

En conclusion, Jean-Pierre Lutgen dément donc vivement les méthodes et les conclusions de cet expert "sans doute frustré de ne pas pouvoir vendre nos produits", plaisante-t-il.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK