L'hypercholestérolémie familiale, une maladie silencieuse qui touche un Belge sur 300

Le cholestérol peut être lié aux habitudes alimentaires, mais il dépend parfois simplement de l'héritage génétique.
Le cholestérol peut être lié aux habitudes alimentaires, mais il dépend parfois simplement de l'héritage génétique. - © PAUL J. RICHARDS - AFP

Un peu plus de la moitié (54 pc) des 3000 participants au self-test mis en ligne dans le cadre de la campagne de sensibilisation menée cet été par Belchol, l'association de patients souffrant d'hypercholestérolémie familiale en collaboration avec la Ligue Cadiologique belge, pourraient être concernés par cette maladie peu connue du grand public qui touche pourtant un Belge sur 300 et multiplie par 5 les risques cardio-vasculaire, indique jeudi l'association dans un communiqué.

A l'occasion de la Semaine du Cœur qui se déroulera du 22 au 29 septembre et de la journée mondiale de l'hypercholestérolémie familiale (24 septembre), Belchol et La Ligue Cardiologique Belge sont revenues jeudi sur les résultats de la campagne de sensibilisation "hérédité cachée" qu'elles ont menée du 1er juin au 31 août derniers.

Une maladie héréditaire grave très répandue mais peu connue

L'hypercholestérolémie familiale est une maladie héréditaire grave très répandue mais peu connue du grand public et même de certains médecins, à en croire l'association, qui se caractérise par une élévation anormale du LDL-cholestérol ou mauvais cholestérol dès la naissance, et ce en raison de sa mauvaise élimination par la circulation sanguine.

Une personne souffrant de cette pathologie présente ainsi dès son plus jeune âge un risque réel de maladie coronarienne, poursuit l'association qui insiste dès lors sur l'importance d'un dépistage précoce. La maladie est en effet asymptomatique.

"Notre test n'a bien entendu pas de valeur scientifique mais il démontre un réel besoin pour chacun de s'informer", explique le professeur Olivier Descamps, spécialiste de la question et par ailleurs président de l'association de patients Belchol.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK