L’Hôpital Militaire ouvre ses portes à la vaccination des Bruxellois et des expatriés dès ce 3 mai

Dès ce lundi 3 mai, le centre de vaccination de l’Hôpital Militaire ouvre ses portes pour la vaccination des Bruxellois, mais aussi celle des expatriés qui n'ont pu recevoir un vaccin dans leur pays d'origine, permettant ainsi d’augmenter la capacité de vaccination bruxelloise.

Après l’ouverture de 9 centres de vaccination en Région de Bruxelles-Capitale, c’est au tour du centre de vaccination de l’Hôpital Militaire Reine Astrid (HMRA), situé à Neder-over-Heembeek, d’ouvrir ses portes au grand public. Ce centre de vaccination supplémentaire, situé au nord de Bruxelles, est accessible tant en voiture (R0, sortie 6) qu’en bus (lignes 47, 53, 56 et 57 de la Stib).

L’ancien centre de transfusion sanguine de l’Hôpital Militaire, est désormais converti en centre de vaccination à part entière. Le personnel médical et logistique de la Défense se met au service de la population belge en soutenant la campagne nationale et régionale de vaccination afin que chacun puisse reprendre une vie normale dans les plus brefs délais.

Selon Ludivine Dedonder, ministre de la Défense : "L’Hôpital Militaire Reine Astrid est l’épicentre de la Composante Médicale de la Défense et un lieu d’expertise reconnu. Pour la Défense, se mettre au service de la population en cas de crise fait partie de son ADN et j’ai renforcé le plus possible cette posture en fonction des moyens du Département et de la disponibilité de son personnel. Tout d’abord en appui des services d’urgence surchargés, puis comme hub logistique au profit de la Région de Bruxelles, l’Hôpital Militaire joue à présent son rôle dans la campagne de vaccination de la population bruxelloise."

Ouvert 5 jours par semaine

Le Centre de vaccination de l’Hôpital Militaire sera ouvert 5 jours par semaine, du lundi au vendredi de 9h30 à 17 heures De cette manière, le centre ambitionne de vacciner jusqu’à 1600 personnes par jour.

L’hôpital de Neder-over-Heembeek se prépare également à prendre en charge le conditionnement et la préparation des doses de vaccins destinées aux agents pénitentiaires et leurs prisonniers. Il se prépare encore à devenir le lieu de vaccination des Belges expatriés ne pouvant recevoir le vaccin là où ils vivent actuellement.


►►►A lire aussi : Vaccination contre le Covid-19 en Belgique : où en est-on en Flandre, Wallonie et Bruxelles ce 26 avril ?


Le ministre bruxellois de la Santé a souligné l’accélération de la vaccination. "La mise en place de ce 10e centre de vaccination bruxellois en est une preuve supplémentaire. Je me réjouis que de nouveaux partenaires viennent renforcer les dispositifs déjà mis en place. Je remercie sincèrement le personnel de la Défense et de la Composante Médicale pour le travail et l’implication exemplaire qu’ils fournissent pour les Bruxelloises et les Bruxellois. C’est tous ensemble que nous parviendrons à vaincre ce virus."

Pour mettre fin au plus vite à la crise sanitaire, une partie essentielle de la solution repose sur la vaccination contre le Covid-19. C’est pourquoi à la fin du mois de mai, les centres de vaccination bruxellois évalueront la possibilité d’étendre leurs horaires et d’ouvrir leurs portes 12 heures par jour et 7 jours sur 7, en fonction de la disponibilité des vaccins.

Un seul et même objectif réaffirmé : aider la population à se faire vacciner afin de sortir au plus vite de la crise sanitaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK