L'hélicoptère Ingenuity de la Nasa a effectué son premier vol sur Mars

Il ne doit durer que 40 petites secondes mais n'en sera pas moins historique: le premier vol d'un engin motorisé sur une autre planète, qui avait été repoussé, pourrait finalement être tenté ce lundi par Ingenuity, l'hélicoptère de la Nasa, sur Mars.

"Il n'y a qu'un seul premier vol par planète", s'est enthousiasmé MiMi Aung, cheffe de projet de l'hélicoptère. Ingenuity est un "éclaireur", a-t-elle ajouté.

"La Nasa prévoit que le premier vol de son hélicoptère Ingenuity puisse se dérouler au plus tôt le lundi 19 avril", a déclaré l'agence samedi.

Le vol devrait commencer vers 3H30 et la Nasa prévoit de diffuser en direct sur internet la réception des premières données, dès 6H15 (12H15 heure belge).

Les vents restent la principale incertitude pouvant mettre en péril le vol de cet hélicoptère, arrivé sur la planète rouge le 18 février à bord du rover Perseverance, duquel il s'est ensuite décroché.

L'opération est un véritable défi, car l'air martien est d'une densité équivalente à seulement 1% celle de l'atmosphère terrestre. Or c'est en poussant l'air en tournant que les hélices peuvent soulever du poids. Sur Mars, "il y a simplement moins de molécules à pousser", a expliqué MiMi Aung.

Même si la gravité y est moindre que sur Terre, les équipes de la Nasa ont dû développer un engin ultra-léger (1,8 kg), dont les pales tourneront bien plus vite qu'un hélicoptère standard, pour espérer réussir. Avec ses quatre pieds et deux pales superposées (1,2 m de long), il ressemble davantage à un gros drone.

Vidéo couleur

L'opération sera l'équivalent sur Mars du premier vol d'un engin motorisé sur Terre, en 1903, par les frères Wright. Un morceau de tissu de cet aéronef ayant décollé il y a plus d'un siècle en Caroline du Nord aux Etats-Unis a même été placé à bord d'Ingenuity.

Ce dernier ne prendra aucun risque pour sa première tentative. "Nous voulons que le tout premier vol soit un vol sans danger", a expliqué Tim Canham, responsable des opérations de l'hélicoptère.

Il s'élèvera à la verticale jusqu'à atteindre trois mètres de hauteur, une ascension qui devrait lui prendre six secondes. Puis il fera du surplace pendant trente secondes, durant lesquelles il pivotera simplement sur lui-même dans la direction du rover, avant de redescendre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK