L'Exxon Valdez pollue toujours, 20 ans après

RTBF
RTBF - © RTBF

L'Exxon Valdez avait déversé des millions de tonnes de pétrole sur les côtes de l'Alaska en 1989. On pensait que tout avait été nettoyé mais une nouvelle étude montre que ce n'est pas le cas. De nombreuses plages sont toujours polluées, vingt ans après.

Ce nom, Exxon Valdez, est associé à l'une des pires marées noires de l'histoire. C'était en mars 1989. Plus de 40 millions de litres de pétrole brut se répandent au large de l'Alaska. En tout, 2000 kilomètres de côtes sont touchés. Des dizaines de milliers de volontaires et de nombreux moyens sont mobilisés pour nettoyer le littoral. L'objectif est de sauver le plus vite possible les oiseaux et les mammifères marins.

Une longue bataille juridique est alors lancée. Un procès est engagé par l'administration américaine, des organisations environnementales et des particuliers, contre la compagnie américaine Exxon.

Cette catastrophe écologique a incité les États-Unis et plusieurs pays, à imposer des normes plus strictes aux cargos naviguant dans leurs eaux.

Après le nettoyage du détroit, la disparition des résidus avait été estimée à quelques années. Mais, la réalité est tout autre. De récentes études montrent qu'il reste encore du brut sur plusieurs plages de galets de l'Alaska. Les scientifiques ont apporté une explication à la longévité de cette pollution: la plage est composée de deux couches. La première, composée de galets, est très perméable. La seconde, qui est plus compacte, offre au pétrole un environnement plus favorable à sa conservation. Les équipes de chercheurs doivent maintenant définir l'impact sur les animaux.

La réponse a des implications économiques. La société Exxon Mobil est en effet mise à contribution pour la remise en état du site.

 

M.S. avec Nicolas Willems

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK