L'ex-président d'Interpol condamné à 13 ans de prison pour corruption

L'ex-président d'Interpol condamné à 13 ans de prison pour corruption
L'ex-président d'Interpol condamné à 13 ans de prison pour corruption - © Belga

L'ex-patron chinois d'Interpol, dont la disparition de l'organisation policière internationale basée à Lyon (France) avait défrayé la chronique, a été condamné à 13 ans et six mois de prison pour corruption, a annoncé mardi la justice.

Meng Hongwei, qui était aussi vice-ministre de la Sécurité publique dans son pays, a par ailleurs été condamné à 2 millions de yuans d'amende (environ 260.000 euros), a précisé le Tribunal populaire intermédiaire n°1 de Tianjin (nord).

Le tribunal a précisé que M. Meng acceptait le verdict et ne ferait pas appel. Meng Hongwei s'était subitement volatilisé d'Interpol en septembre 2018, ne donnant pas de nouvelles après avoir quitté Lyon.

Au bout d'une dizaine de jours, Pékin avait annoncé qu'il était rentré en Chine où il avait été placé en détention, soupçonné de corruption. M. Meng a été exclu en mars 2019 du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir et de toute fonction officielle.

Archives: l'ex-patron chinois d'Interpol avec le Prince Charles, Gérard Collomb,...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK