L'Europe est en voie de battre son record de température

Une vaste barrière anticyclonique s'étirant de l'Atlantique jusqu'à l'ouest de la Russie sera l'origine de conditions estivales de la péninsule ibérique jusqu'à la Pologne. Ces hautes pressions affaibliront une perturbation que l’on retrouvera de l'Irlande et du Nord les îles britanniques à l'ouest de la Norvège. Sur ces pays, le risque de précipitations sera toutefois peu significatif.

Quelques averses orageuses éclateront également de la Finlande jusqu'à la Biélorussie et les conditions seront assez instables sur le sud-est de la France, en Italie et de la Slovénie au nord de la Grèce avec des phénomènes d’averses ou d'orages aux heures les plus chaudes essentiellement.

À l’exception du sud-est du continent où les températures seront un peu trop basses pour un début de mois d’août, ailleurs, les maxima seront très largement au-dessus des moyennes, ce qui posera de plus en plus de problèmes sur le front de la sécheresse.

Dans le sud du Portugal, on s'attend à atteindre jusqu’à 48°C samedi. Cela veut dire que le record de chaleur européen sera peut-être égalé voire battu : 48.0°C ont été observés le 10 juillet 1977 en Grèce à Athènes ainsi qu’à Elefsina.

Voici les températures maximales prévues ce vendredi et rapport à la normale:

  • Amsterdam : 29°C (21°C) ;
  • Londres : 32°C (21°C) ;
  • Stockholm : 29°C (21°C) ;
  • Paris : 35°C (24°C) ;
  • Helsinki : 28°C (21°C) ;
  • Varsovie : 30°C (23°C) ;
  • Lisbonne : 39°C (28°C) ;
  • Vienne : 32°C (24°C) ;
  • Berlin : 34°C (23°C) ;
  • Rome : 32°C (31°C) ;
  • Madrid : 40°C (30°C).

Sujet sur la canicule en Espagne et au Portugal, dans notre JT 13h de ce jeudi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK