L'Escaut trop propre pour les oiseaux aquatiques

RTBF
RTBF - © RTBF

La quantité d'oiseaux aquatiques dans le Zeeschelde a sérieusement diminué. On observe le phénomène contraire dans la Senne, où le nombre d'oiseaux a augmenté de manière spectaculaire.

Cette information est donnée par l'Institut de recherche sur la Nature et les Forêts (INBO). Selon Jan Soors (INBO), la baisse du nombre d'oiseaux est due à une diminution de leur nourriture. Les oiseaux se nourrissent de vers de vase. Or ceux-ci sont moins nombreux car l'eau est devenue trop propre. "L'eau est nettoyée de la matière organique qui nourrit les vers, il y en a donc moins. Les espèces concernées dans le Zeeschelde sont par exemple la fuligule et le mitouin mais aussi la sarcelle, la tadorne, le canard chipeau, la poule d'eau et la foulque. On a remarqué une légère augmentation du nombre d'oiseaux piscivores comme le cormoran et la grèbe huppée" précise Jan Soors. La Senne, par contre, abrite de plus en plus d'oiseaux. Il y a quelques années, on avait prédit l'extinction du héron cendré à l'état sauvage. Cela correspond à l'installation de la station d'épuration de Bruxelles-Nord.

"Le nombre de vers dans la vase a fortement augmenté grâce à une meilleure teneur en oxygène de l'eau", explique l'expert. "Des oiseaux comme le canard sauvage, le canard pilet et la sarcelle ont profité de cette amélioration. On a aussi remarqué une augmentation du nombre de grèbes castagneux. Comme ce sont des oiseaux piscivores, on peut en déduire qu'il y a aussi des petits poissons dans la Senne", conclut Jan Soors.

(M.S. avec Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK