L'enseignement supérieur est plus accessible selon le rapport de l'OCDE

L'enseignement supérieur est-il optimal en Belgique ?
L'enseignement supérieur est-il optimal en Belgique ? - © YORICK JANSENS - BELGA

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a sorti son rapport annuel sur l’éducation. Ce rapport met l’accent sur la qualité de l’enseignement supérieur au sein des 37 pays qui composent l’OCDE.

Selon le document, l’enseignement supérieur est plus accessible, grâce notamment à une hausse des budgets publics, mais certains secteurs peinent toujours à recruter les profils qualifiés dont ils ont besoin. Les dispositifs de soutien financier ont contribué à améliorer l’accessibilité de l’enseignement tertiaire à un plus grand nombre. Ainsi, dans les pays où les frais de scolarité sont les plus élevés, 70% au moins des étudiants bénéficient d’allocations ou de prêts d’études.

La part des diplômés de l’enseignement tertiaire a nettement augmenté, passant de 35% des 25-34 ans en 2008 à 44% en 2018. Une augmentation qui se retrouve dans l’emploi puisque le taux d’emploi pour les diplômés du supérieur est de 85% contre 76% pour ceux issus du secondaire.

Les profils qualifiés manquent toujours

Toutefois, l’organisation internationale souligne que "des défis restent à relever" indiquant que "certains secteurs peinent toujours à recruter les profils qualifiés dont ils ont besoin". Ainsi, en 2017, seuls 14% des diplômés ont opté pour le secteur ingénierie, industries de transformation et construction, et 4% pour les technologies de l’information et de la communication. Pourtant, ces deux secteurs sont les deux domaines d’études associés aux meilleurs débouchés sur le marché du travail.

L’OCDE ajoute qu’en Belgique 0,8% des 25-64 ans disposes d’un doctorat contre 1,1% pour les pays membres. Ces doctorats sont, selon le rapport, un moteur important pour le développement de la capacité d’innovation et de formations avancées.

Enfin, les femmes sont particulièrement sous-représentées. Elles sont en moyenne moins de 25% des nouveaux inscrits dans ces domaines dans les pays de l’OCDE.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK