L'enlèvement du combustible nucléaire fondu de Fukushima aura cinq ans de retard

L'enlèvement du combustible nucléaire fondu de Fukushima aura cinq ans de retard
L'enlèvement du combustible nucléaire fondu de Fukushima aura cinq ans de retard - © Tous droits réservés

Les autorités japonaises et l'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima ont fait savoir jeudi que l'enlèvement du combustible nucléaire fondu du réacteur numéro 1 aura cinq ans de retard par rapport à l'agenda établi. L'opération devait initialement avoir lieu en 2020.

L'enlèvement des éléments fissibles usagés du bassin de refroidissement situé au-dessus du réacteur est également retardé de deux ans et s'effectuera en 2019. Ces retards ne devraient cependant pas avoir d'impact sur tout le processus de démantèlement, qui doit durer une quarantaine d'années.

Trois des six réacteurs de la centrale sont entrés en fusion après un tremblement de terre suivi d'un tsunami en mars 2011. Environ 130.000 habitants ne peuvent plus revenir dans leur logement en raison de la contamination radioactive de la région.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK