L'arrivée en Belgique des hard seltzers (sodas alcoolisés) inquiète le secteur de la prévention

Très populaires depuis quelques années aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, les hard seltzers arrivent sur le Vieux Continent. Le groupe brassicole AB InBev va en effet introduire ces boissons pétillantes aromatisées et faiblement alcoolisées dans quatre pays européens dont la Belgique. Le centre flamand d'expertise pour l'alcool et autres drogues (VAD) s'inquiète de l'arrivée d'une boisson alcoolisée, facile à boire.

Le géant brassicole prévoit d'introduire ces breuvages en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Belgique. "Nous n'en avons pas que pour les amateurs de bières", explique Elise Dickinson, responsable marketing pour les hard seltzers chez AB InBev. "La demande pour ce type de boissons est en croissance en Europe et AB InBev entend aider les distributeurs européens à être présents dans ce segment porteur", ajoute-t-elle.

La marque de hard seltzer d'AB InBev est déjà présente en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas. Elle le sera également en France à partir de la mi-mai.

Le VAD s'inquiète de la venue sur notre marché de ces boissons pétillantes, fruitées et souvent présentées comme faiblement caloriques. "InBev va directement rechercher un nouveau groupe cible avec ce type de produit: les jeunes de moins de 18 ans qui ne sont pas attirés par la bière. Les différentes variantes fruitées rendent la boisson très séduisante. C'est un énième signe que la législation laisse bien trop d'opportunités à l'industrie pour inciter les jeunes à consommer de l'alcool dès 16 ans."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK