La vente du Roundup désormais interdite en Belgique

Le conseil des ministres a approuvé vendredi un arrêté qui interdit la vente de certains herbicides aux particuliers, a annoncé le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme. Est notamment visé le "Roundup" dont la substance active est le glyphosate.

Jusqu'ici,  le Roundup eétait encore autorisé à la vente dans les magasins mais, énorme ambiguïté, ne pouvait être utilisé par le particulier, tant à Bruxelles, qu’en Flandre et en Wallonie où des décrets et ordonnance interdisent son utilisation.

L'interdiction concerne l'ensemble des herbicides à utilisation non professionnelle. Seuls les herbicides composés de substances de base (qui n'est pas préoccupante, dont l'effet sur le système endocrinien n'est pas prouvé et dont la destination première n'est pas phytosanitaire), de biopesticides et de substances à faible risque pourront encore être autorisés.

Pour ce qui est des herbicides totaux, comme le "Roundup", l'interdiction de commercialisation, de vente et d'utilisation non professionnelle sera immédiate dès l'entrée en vigueur de l'arrêté.

En ce qui concerne les herbicides sélectifs (par exemple, le désherbant qui permet d'éliminer les pissenlits, pâquerettes, etc. dans une pelouse), 6 mois seront donnés avant l'interdiction de la commercialisation.

La vente de ces produits sera donc interdite à partir du 31 décembre 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK