L'arrêt dans le litige opposant Gaia aux boucheries Renmans reporté à avril

Michel Vandenbosch, président de Gaia.
Michel Vandenbosch, président de Gaia. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La cour d'appel de Bruxelles a reporté d'un mois, lundi, le prononcé de son arrêt dans le litige qui oppose l'association de défense des animaux Gaia à la chaîne de boucheries Renmans concernant la viande chevaline. En janvier 2017, le tribunal civil de Bruxelles avait ordonné à Gaia de retirer de son site Web et de tout autre support communicationnel la vidéo dans laquelle elle accusait Renmans de vendre de la viande provenant de chevaux maltraités en Amérique latine.

La cour d'appel prononcera son arrêt le 8 ou le 9 avril prochain, a indiqué Michel Vandenbosch, président de Gaia, lundi. L'association de défense des animaux avait fait appel du jugement prononcé en première instance, en janvier 2017, contestant en tout point la décision rendue et parlant de "censure inconstitutionnelle".

Informations mensongères?

Le tribunal avait donné raison à Renmans en ordonnant à Gaia de retirer toutes les références à Renmans dans sa campagne contre la maltraitance de chevaux en Amérique latine, sous peine d'une astreinte de 1.000 euros par jour de retard.

Renmans avait demandé au tribunal la suppression d'une vidéo de Gaia qui la dénonce, affirmant que les informations diffusées dans la séquence étaient mensongères. De son côté, Gaia avait parlé de droit à la liberté d'expression et avait soutenu que les informations qu'elle diffusait dans sa campagne étaient exactes et vérifiées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK