L'an 2019 se passera aussi au-dessus de nos têtes: cap sur la Lune

Pendant que certains ont fait la fête jusqu'aux petites heures ce 1er janvier matin, la NASA a fêté le passage à l'an 2019 de manière exceptionnelle. Le satellite de la société spatiale nommé New Horizons a croisé l'objet le plus éloigné de l'homme à ce jour : l'astéroïde Ultima Thulé.

Cet énorme bloc de glace qui gravite dans l'extrême banlieue de notre système solaire se situe dans la ceinture de Kuyper, à 6,5 milliards de kilomètres de la Terre.

Mais l'astéroïde est bien plus qu'un simple caillou glacé. Il s'agit avant tout d'un objet gelé hyper profondément. Cet état a permis sa conservation depuis sa création originelle. Dès lors, tout ce que sera appris d'Ultima Thulé pourra "enseigner les conditions de formation originelles des objets de notre système solaire", selon Alan Kuiper, responsable du laboratoire APL de l'Université John Hopkins. 

Pour révéler les mystères de l'astéroïde, la sonde de la NASA s'en est approchée à 1500 kilomètres à la vitesse de 50.000 kilomètres par heure. La retranscription d'image en direct étant impossible, New Horizons devrait envoyer les images en Europe ce 1er janvier en fin de journée.

L'an 2019 met le cap sur la Lune

Mais l'année ne fait que commencer et on peut dire qu'elle démarre sur les chapeaux de roue au dessus de nos têtes. Le 3 janvier, l'Agence spatiale chinoise (CNSA) enverra un robot téléguidé sur la face cachée de la lune. Cette mission est intitulée "Chang'e 4".

Ce sera une première mondiale et l'Etat chinois a dépensé des milliards dans ce programme et compte bien rentabiliser l'exploration de ce côté invisible de la lune. La Chine collectera de précieux échantillons à se surface.

C'est aussi le dessein entrepris par l'Inde. Ce pays projette d'envoyer un rover à six roues sur la Lune pour y collecter d'infimes parties, précieuses sur le plan scientifique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK