L'amiante revient au premier plan à Kapelle-op-den-Bos

Eternit à Kapelle-op-den-Bos
Eternit à Kapelle-op-den-Bos - © HERWIG VERGULT (archives belga)

En octobre dernier, le bourgmestre de Kapelle-op-den-Bos, Leo Peeters, pressé par un ancien riverain, avait fini par s'inquiéter d'une ancienne décharge de la firme Eternit et réclamait des mesures urgentes pour son assainissement. Des traces d'amiante avaient été repérées dans un ruisseau. Une expertise a eu lieu et les résultats sont éloquents : le sol est pollué.

C'était le branle-bas de combat au mois d'octobre dans la commune de Kapelle-op-den-Bos. Plusieurs études ont été demandées, dont l'une à un expert indépendant qu'Eternit avait chargé de mener des analyses.

Selon ces analyses, il y a dans le sol de l'ancienne décharge 50 milligrammes d'amiante par kilo de terre, beaucoup plus qu'annoncé mais en dessous du seuil d'alarme qui est de 100 milligrammes.

Le rapport approuvé par la société publique flamande de gestion des déchets sera remis aujourd'hui à la société Eternit. C'est le Standaard qui l'annonce.

Il va donc falloir assainir. Le problème c'est qu'une partie du site de l'ancienne décharge a déjà été réaffecté à un hall sportif et un terrain de football.

Mais il reste d'autres parcelles non utilisées. Elles seront sans doute interdites au public.

L'été sera crucial. Une deuxième analyse du sol est attendue pour le 1er juillet. Un projet doit être rentré pour le 1er septembre.

Cela risque de coûter fort cher à Eternit car le terrain est grand.

Rappelons que la société Eternit a été condamnée l'année dernière lors du premier procès de l'amiante en Belgique. Elle a dû payer 250 000 euros à la famille Jonckheere. Eternit est allé en appel.

Michel Lagase

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK