L'allaitement maternel, des bienfaits tant pour la mère que l'enfant

L'allaitement maternel, des bienfaits tant pour la mère que l'enfant
L'allaitement maternel, des bienfaits tant pour la mère que l'enfant - © NIKLAS HALLE'N - BELGAIMAGE

C'est aujourd'hui la Journée Mondiale de l'allaitement. Cette pratique est plus que jamais soutenue par le milieu médical, car bénéfique tant pour la santé et le bien-être de l'enfant et de la mère. Une occasion pour partir à la rencontre d'une consultante de la clinique Saint-Joseph à Liège en lactation, qui détaille les bienfaits de l'allaitement.

Justine Julien est sage-femme et consultante en lactation, une spécialisation spécifique à l'allaitement maternel. Un choix qui ne va pas nécessairement de soi pour les mères : "Pour certaines, c'est évident, elle veut allaiter et l'ont toujours su. Pour d'autres, le choix est plus difficile et demande quelques adaptations. Cela veut dire qu'il faut que la maman apprenne mais le bébé aussi".

Des bienfaits pour l'enfant

C'est précisément pour cela que le rôle des consultants en lactation est si important. Mais ce rôle n'est pas d'imposer aux mères d'allaiter leur enfant, précise Justine Julien : "On leur donne les informations, et après c'est à elles de prendre la décision finale".

Les bienfaits de l'allaitement sont nombreux, tant pour la maman que pour l'enfant, explique-t-elle. Pour l'enfant, "C'est d'abord une protection contre les infections. Cela permet aussi une meilleure digestion grâce aux bonnes bactéries qui sont contenues dans le lait. Ça diminue les allergies, les maladies respiratoires, le risque d'obésité."

Mais ce n'est pas tout : "Cela permet aussi une meilleure réponse à la vaccination et ça diminue aussi le risque de diabète de type 1". 

Mais aussi des bienfaits pour maman

Quant aux mamans, l'allaitement est "la continuité naturelle de la grossesse", dit la consultante en lactation. "Cela permet de vivre de manière plus paisible la fin de la grossesse, mais ça permet aussi une perte de poids sans efforts."

Plus le temps de l'allaitement sera long, plus les bénéfices pour la santé seront importants, conclut Justine Julien : "Si on allaite à long terme, ça diminue le risque de cancer du sein et des ovaires". L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande d'ailleurs l'allaitement exclusif pendant une durée minimum de six mois.

Bénédicte Allié