L'AFSCA sur le scandale sanitaire: "Si une fraude est organisée, c'est justement pour échapper aux contrôles"

Herman Diricks, administrateur délégué de l’AFSCA a expliqué comment il était possible que cette fraude, visiblement de grande ampleur, n’ait pas été détectée plus tôt.
Herman Diricks, administrateur délégué de l’AFSCA a expliqué comment il était possible que cette fraude, visiblement de grande ampleur, n’ait pas été détectée plus tôt. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

L'administrateur délégué de l'AFSCA était présent lors de la réunion qui s'est tenue cette après-midi au sujet du retrait des agréments de l'entreprise Veviba de Bastogne suite à des perquisitions ayant dévoilé des pratiques non-conformes aux règles d'hygiène

Herman Diricks, administrateur délégué de l’AFSCA a notamment expliqué comment il était possible que cette fraude, visiblement de grande ampleur, n’ait pas été détectée plus tôt. "Nous faisons des contrôles de routine, c'est-à-dire que nos contrôleurs et inspecteurs vont sur place regarder mais ils ne sont pas là tout le temps de l’exploitation".

"En deuxième lieu, il ne faut pas oublier que si une fraude est organisée, c’est justement pour échapper aux contrôles classiques et c’est la raison pour laquelle une perquisition, un juge d’instruction et une enquête judiciaire sont très utiles pour détecter ce genre de fraude", ajoute Herman Diricks.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK