L'Afsca saisit près de 19 tonnes de pesticides illégaux

L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a saisi près de 19 tonnes de pesticides dans le cadre d'une action européenne de lutte contre le commerce de produits phytopharmaceutiques illégaux, a-t-elle indiqué jeudi dans un communiqué.

Le commerce des pesticides est strictement réglementé en Europe. Tout produit phytopharmaceutique qui entre sur le marché européen doit être approuvé. Cela signifie que les produits qui ne disposent pas d'une licence sont, par définition, illégaux.

L'action, baptisée "silver axe", s'est déroulée entre février et avril 2021. Au cours de l'opération, les enquêteurs des pays participants ont effectué des contrôles dans les aéroports, les ports, aux frontières terrestres et dans les entreprises qui produisent et conditionnent les pesticides. À l'échelle européenne, pas moins de 1203 tonnes de produits illégaux ont été saisies. De son côté, l'Afsca a contrôlé 2048 tonnes de pesticides, dont 18,7 ont été confisquées.

Traçabilité

Une partie des pesticides contrôlés se sont avérés être des produits interdits sur le marché européen (1,1 tonne). L'enquête a également mis au jour des non-conformités sur des produits autorisés en Europe : la composition ou le fabricant ne correspondait pas à l'autorisation (2,6 tonnes) ou la traçabilité ne pouvait être garantie pour ces produits (15 tonnes), souligne l'Afsca.

Avec les pesticides illégaux, le risque pour l'utilisateur ou le consommateur n'est pas connu, car le produit n'a pas été évalué scientifiquement. Il est donc possible qu'un pesticide illégal soit inoffensif, mais il est également possible qu'il contienne des substances nocives qui présentent un danger pour l'environnement, pour l'utilisateur et pour le consommateur final.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK