L'AFSCA indique quels produits restent bons après leur date de péremption

L'ambition de l'AFSCA est claire : elle "cadre dans une politique sociale et durable en matière de sécurité alimentaire en vue de parvenir à une protection maximale du consommateur et à une réduction du gaspillage alimentaire". Il s'agit de lignes directrices qui s'adressent en particulier aux banques alimentaires et aux associations caritatives. 

Pour s'y retrouver, il faut tout d'abord distinguer les produits "à consommer jusqu'au ..." (date limite de consommation qu'il convient de respecter) des produits "à consommer de préférence avant le ..." (date de durabilité minimale). Ces derniers, comme leur nom l'indique, peuvent bien souvent être consommés après la date indiquée.  

Jusqu'à plus d'un an après la date

Dans cette circulaire disponible en ligne, l'AFSCA classe en outre les aliments en quatre groupes, selon que leur durée de conservation est : 

  • Très longue (sucre, café, pâtes sèches, riz, conserves ou surgelés). Ces produits peuvent être consommé jusqu'à un an ou plus après leur date de durabilité minimale (ou DDM)
  • Longue (biscuits secs, céréales, chips, huiles, fromage à pâte dure ...). Denrées consommables jusqu'à deux mois après la DDM.
  • Limitée (pain, fromage à pâte molle, biscuit fourré ou mou, conserves de harengs ou de crustacés). Pour lesquels il vaut mieux respecter la DDM. 
  • Courte (viande, poisson, pâtisserie, jus de fruit frais, œufs, yaourts, desserts lactés, légumes ou fruits coupés). Dans ce cas, l'AFSCA conseille de ne jamais dépasser la DDM.  

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK