"L'ado qui veut nettoyer les océans" pourra concrétiser son projet dès 2016

L'idée folle de cet ado sera réalité en 2016
2 images
L'idée folle de cet ado sera réalité en 2016 - © Tous droits réservés

Boyan Slat, 20 ans, avait présenté son projet en 2012. Son idée consistait à déployer d'immenses barrages flottants dans les océans contre lesquels viendraient se coller les plastiques récupérés ensuite dans une tour flottante pour être transformés enfin en combustible liquide. Son projet avance et sera réalité, selon lui, dès 2016, avec le déploiement de la plus longue structure flottante dans l'histoire du monde.

En 2012, le jeune néerlandais avait passé une année à réaliser une étude de faisabilité dont il a présenté les résultats à New York. L'étudiant pensait, à cette époque, pouvoir mettre en oeuvre son invention en 2020 entre Hawaï et la Californie, un des espaces océaniques les plus affectés par la concentration de plastiques.

Une campagne de crowdfunding plus tard

Le jeune inventeur néerlandais est parvenu à récolter deux millions de dollars (environ 1,76 millions d'euros), soit la somme dont il avait besoin pour développer un projet pilote. Ce sont les internautes qui ont permis de financer ce projet de "nettoyage des océans".

Boyan Slat, a fait cette annonce lors de la plus grande conférence de la technologie de l'Asie, Séoul Digital Forum, en Corée du Sud, il y a quelques jours.

La première expérience se fera entre Japon et Corée du Sud

Le réseau devrait être déployé en 2016. La faisabilité du déploiement, au large de la côte de Tsushima, une île située dans les eaux entre le Japon et la Corée du Sud est actuellement à l'étude.

Le système se déroulera sur 2000 mètres, devenant ainsi la plus longue structure flottante jamais déployé dans l'océan (en battant le record actuel de 1000 m détenues par un aéroport flottant à Tokyo).

Il sera opérationnel pendant au moins deux ans, et aura pour mission d'attraper la pollution plastique avant qu'elle n'atteigne les côtes de l'île de Tsushima.

En effet dans cette zone le problème est très sensible, chaque année environ un mètre cube de pollution par habitant de l'île est récolté, ce qui a conduit le gouvernement local à chercher des solutions innovantes.

Destination vortex

Ensuite la Fondation prévoit de déployer, si tout fonctionne, un système de 100 km de long pour nettoyer environ la moitié de la "Great Pacific Garbage Patch" (vortex de déchets du Pacifique nord), entre Hawaï et la Californie.

Boyan Slat, réaffirme que "prendre soin du problème des ordures qui encombrent les océans du monde est l'un des plus grands défis environnementaux auquel l'humanité doit faire face aujourd'hui. Cette première installation de nettoyage sera une étape essentielle vers notre objectif de nettoyer le "Great Pacific Garbage Patch". Cette installation est un test qui va nous permettre d'étudier l'efficacité et la durabilité du système".

Une annonce qui tombe à quelques jours de la Journée mondiale des océans de ce 8 juin et dont, le thème est "Océan sain, planète saine", "qui sera l'occasion d'apporter un effort particulier pour mettre un terme à la pollution engendrée par les matières plastiques" déclare l'ONU à l'initiative de cette journée.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK