L'administration pénitentiaire renforcera l'internet sécurisé à Beveren

L'Internet "ultrasécurisé" n'empêche pas les détenus d'envoyer des e-mails
L'Internet "ultrasécurisé" n'empêche pas les détenus d'envoyer des e-mails - © PIERRE ANDRIEU - BELGAIMAGE

L'administration pénitentiaire étudie la possibilité de renforcer la sécurité de son système informatique "Prison Cloud" afin que les détenus ne puissent plus envoyer des e-mails à l'extérieur de la prison, a indiqué jeudi son porte-parole Laurent Sempot.

Grâce au système informatique "Prison Cloud", les détenus de Leuze-en-Hainaut et de Beveren peuvent suivre des leçons (e-learning), trouver des informations pratiques ou encore visiter certains sites internet. "Mais pas chatter entre eux ou avec l'extérieur", assurait-on au moment de la présentation de ce système "ultra sécurisé".

Plusieurs détenus sont cependant parvenus à envoyer des e-mails via le site internet du VDAB, le service flamand pour la recherche d'emploi et la formation professionnelle. "Chers journalistes, depuis des mois, nous pouvons envoyer des e-mails à cœur joie depuis notre cellule. De nombreux détenus poursuivent leurs activités criminelles par ce biais". Voilà le contenu d'un courrier électronique qu'avait envoyé un locataire de la prison flandrienne à la rédaction du Nieuwsblad afin de démontrer les failles du système.

La direction de la prison a décidé cette semaine de fermer le "Prison Cloud" pour une durée indéterminée. "Tant qu'aucune solution n'a été trouvée, les sites resteront inaccessibles", a confirmé le porte-parole de l'administration pénitentiaire Laurent Sempot. "Nous ne pouvons prévoir aucune échéance. Dans le cas du site du VDAB, nous devons également en parler avec eux."

D'après Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir