L'activité volcanique a assis la domination des dinosaures à long cou il y a 180 millions d'années

Exposition "Les plus grands dinosaures du monde", consacrée aux sauropodes, au Muséeum américain d'Histoire naturelle, à New York, le 13 avril 2011.
3 images
Exposition "Les plus grands dinosaures du monde", consacrée aux sauropodes, au Muséeum américain d'Histoire naturelle, à New York, le 13 avril 2011. - © EMMANUEL DUNAND

Un changement climatique coïncidant avec une intense activité volcanique a assis la domination des eusauropodes, des dinosaures à long cou, parmi les grands herbivores de la planète il y a 180 millions d'années.

Ils sont issus du sous-ordre sauropodomorpha, qui va développer ses lignées depuis environ 230 millions d'années, pendant l’ère géologique du Trias. Avec des espèces toutes herbivores mais très diverses, d'un poids allant de 10kg à plus de cinq tonnes.

Soixante millions d'années plus tard, au milieu de l'ère du Jurassique, la seule lignée survivante, est l'eusauropode (le "vrai sauropode").

L'étude du paléontologue argentin Diego Pol et de ses collègues, parue dans les Proceedings of the Royal Society, "montre que la domination des eusauropodes est survenue après un évènement magmatique (volcanique) massif, touchant le sud du Gondwana", un des deux supercontinents de l'époque, il y a environ 180 millions d'années.

L'eusauropode est emblématique de deux extinctions de masse, ces évènements de l'histoire du vivant, qui ont vu disparaître des quantités d'espèces à la suite de catastrophes géologiques, climatiques ou d'origine extra-terrestre.

Celle intervenue à la charnière du Trias et du Jurassique lui assure la domination chez les herbivores. Celle qui interviendra il y a 66 millions d'années, généralement attribuée à l'impact d'une météorite ayant bouleversé le climat, marquera sa disparition, et celle de tous les dinosaures.

Hypothèses sur la disparition des dinosaures: archives JT du 04/10/2015

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK