KUL: découverte d'un mécanisme à l'origine de l'AVC

Des scientifiques du Laboratoire pour les études sur la thrombose du campus de la KUL de Courtrai et l'Université de Würzburg, en Allemagne, ont découvert un mécanisme inconnu à l'origine de l'accident vasculaire cérébral (AVC).

Ils ont montré que les souris sont protégées contre l'AVC si une protéine déterminée -le "von Willebrand Factor"- n'est pas active. Ce "facteur von Willebrand" est entre autres fabriqué par les vaisseaux sanguins. La protéine circule dans les vaisseaux et sert en cas de blessures à créer un lien entre les plaquettes et la paroi vasculaire, ce qui arrête le saignement.

Mais dans le cas d'un accident vasculaire cérébral, cette protéine réagit d'une manière trop forte et non souhaitée et conduit à la formation d'un caillot de sang qui va par la suite boucher le vaisseau. Chez les souris où cette protéine n'était pas active, les AVC se sont révélés clairement moins forts. Les animaux souffraient également de moins de troubles neurologiques.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première