Kruidvat renonce à vendre des cigarettes, les autres enseignes n'y pensent même pas

Il y a une demande du client, selon les représentants de la grande distribution
Il y a une demande du client, selon les représentants de la grande distribution - © LOIC VENANCE - AFP

La chaine de magasins néerlandaise Kruidvat, présente aussi en Belgique, va arrêter la vente des cigarettes et autres produits de tabac d'ici 2019. La devise de Kruidvat, c'est "santé et beauté". La vente de cigarettes ne colle donc pas vraiment à cette image, comme l'explique Gerard van Breen, patron de Kruidvat, depuis le siège à Utrecht : "C'est important pour notre image de se concentrer sur la santé et le bien-être. Le consommateur va très bien comprendre cela. Il va comprendre aussi que nos magasins sont l'endroit où trouver des produits sains et de beauté à des prix accessibles. Et il va très bien comprendre que le tabac n'a pas sa place dans un tel concept de vente."

La demande du client avant tout

Nous avons contacté Carrefour, Delhaize et Comeos, la fédération des commerces et services. Aucun ne veut émettre un commentaire sur la décision "libre" d'un concurrent. Pour ces enseignes, cette idée n'est pas du tout à l'étude et, même si la vente des produits de tabac n'est pas mise en avant, il y a une réelle demande du client. "Nous ne favorisons pas la vente de tabac mais nous mettons ce service à la disposition de nos clients, en dehors des rayons, et après les caisses", précise Karima Ghozzi, la porte-parole du groupe Delhaize. Par contre, la décision de Kruidvat, une première pour un grand distributeur, est saluée par la Fondation contre le Cancer. "C'est un premier pas important", mais qui doit être combiner avec d'autres mesures, estime Didier Vander Steichel, le directeur général de la Fondation.