Kris Peeters rappelle que les passagers impactés par les grèves de Ryanair peuvent exiger une compensation

Selon Kris Peeters, les passagers impactés par les grèves de Ryanair peuvent exiger une compensation
2 images
Selon Kris Peeters, les passagers impactés par les grèves de Ryanair peuvent exiger une compensation - © ALBERTO PIZZOLI - AFP

Les 25 et 26 juillet prochains, le personnel de cabine de Ryanair poursuivra une nouvelle grève. Cette grève est le synonyme de vols annulés, environ 100.000 passagers impactés par les protestations du personnel de la compagnie aérienne. Cela concerne une centaine de vols au départ et à destination de la Belgique, autant de vols pour lesquels les passagers peuvent demander un remboursement.

Le ministre de l'Emploi Kris Peeters a écrit au PDG de Ryanair Michael O'Leary pour lui proposer les services d'un conciliateur dans le cadre de la grève. Mais Kris Peeters endosse un autre rôle dans son portefeuille : la protection des consommateurs. Dans sa lettre à Michael O'Leary, il rappelle qu'en cas de grève et de suppression de vols, la compagnie était tenue, non seulement de rembourser les billets aux passagers, mais également de les indemniser.

"On a des législations au niveau européen et national", précise Kris Peeters. "Il y a une petite discussion sur la question 'Est-il nécessaire de compenser les passagers ou non?' Ryanair dit que ce n'est pas un cas de force majeure. Mais un arrêt du 17 avril 2018 dit clairement que quand il y a une grève dans l'entreprise, ce n'est pas un cas de force majeure mais on doit compenser les passagers".

En cas de non-respect de l'arrêt stipulé par Kris Peeters dans sa lettre, le ministre invite les passagers à défendre leurs droits auprès des tribunaux.