"Regardez les faits !": Ken Loach demande à Charles Michel "d'ouvrir les yeux" sur Israël et la Palestine

Le cinéaste britannique Ken Loach a reçu l'insigne de docteur honoris causa de l'ULB ce jeudi, sous les acclamations du public. Le choix du Conseil académique de l'ULB avait posé problème à quelques associations juives, qui considéraient que certains propos du réalisateur étaient antisémites. Ce que l'intéressé a toujours réfuté, ainsi que l'ULB, qui a maintenu son choix, suite à l'analyse des propos incriminés par des experts.

Ken Loach doute des compétences d'avocat de Charles Michel

Lors de la conférence de presse précédant la remise des docteur honoris causa à l'ULB, Ken Loach a répondu au Premier ministre Charles Michel, qui avait déclaré désapprouver la nomination du cinéaste britannique pour les honoris causa de l'ULB. et lui demande ce qu'il pense, en tant qu'avocat, de la situation entre Israël et la Palestine.

Après avoir expliqué la situation dans son pays, Ken Loach a tenu à répondre à notre Premier ministre "Je ne voulais rien dire d'autre, jusqu'à ce que j'entende l'intervention de votre Premier ministre, et je dirais deux choses à ce propos. Premièrement, j'ai cru comprendre qu'il avait étudié le droit dans cette université... Les cours étaient-ils si mauvais ? Ou n'a-t-il pas réussi ses examens ? Parce qu'un bon avocat sait que d'abord, on doit examiner les faits, avant de tirer une conclusion. Mr Michel, regardez les faits, et retirez ce que vous avez déclaré."

"Deuxièmement, j'ai remarqué que Mr Michel a tenu son discours lors d'un rassemblement pour célébrer les 70 ans de la fondation d'Israël. Mr. Michel est un avocat, a-t-il demandé ce qu'il en était des violations des lois internationales par Israël ? A-t-il demandé ce qu'il en était de l'occupation illégale des territoires palestiniens ? A-t-il soulevé le problème de l'assassinat de civils Palestiniens non armés ? A-t-il parlé du refus d'Israël à ce que l'ONU enquête sur son territoire ?  Il y a bien d'autres exemples de violation des lois internationales par Israël, est-ce que ça ne dérange pas un avocat, comme Mr. Michel ? Et si ce n'est pas le cas, pourquoi ? Je lui pose la question."

Par la suite, le réalisateur n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes sur cette polémique. "Nous sommes ici pour célébrer le cinéma, et le travail de tous les autres docteurs honoris causa maintenant."

Contacté par la RTBF, Charles Michel a réagi, via son porte-parole, aux piques de Ken Loach, arguant qu'il est "toujours resté juste dans ses positions internationales, ce qui n'est pas le cas de Ken Loach." "Je n'ai pas de leçon à recevoir de lui."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK