Keith Haring “All Over”, exposition événement à Mons

Le nom de Keith Haring est souvent associé à ses personnages stylisés, une ligne continue, des couleurs vives, des symboles... mais après avoir parcouru la double exposition que Mons propose à partir de ce 9 mai, on découvre toute l'étendue et la richesse de l'univers graphique de cet artiste singulier.

Pour comprendre Haring et sa démarche, il faut voir ses dessins à la craie réalisés sur les feuilles noires des espaces laissés libres par les annonceurs publicitaires du métro New-Yorkais. Nous sommes dans les années '80, le jeune homme a l'ambition d'atteindre une communication universelle et de toucher le public là où il se trouve, dans la rue, le métro. Cette occupation de l'espace public lui vaudra quelques arrestations mais lui apportera une rapide célébrité. Elle fera des envieux dans le monde de l'art, des jaloux qui taxeront sa production de facile et légère.

Un artiste profond qui a fait le choix d'aller vers le public

Mais Haring veut être populaire, en 1986, il ouvre un « Art-shop » où sont vendus des T-shirts, des pin's et autres objets illustrés par lui-même et ses amis, histoire de rendre l'art accessible à tous. Accessible mais pas simpliste.

Le commissaire de l'exposition « All-Over » Gianni Mercurio insiste à ce propos sur la densité du travail de Haring. Son œuvre foisonne de références à l'histoire de l'art, à la culture, à la philosophie. Sa démarche dérange car elle est politique, engagée, libre. Il défend les enfants, les minorités sexuelles et raciales. Il évoque la marginalisation, la guerre, la drogue.

Son dernier combat sera contre la maladie, le sida qui l'emportera en 1990, à l'âge de 31 ans.

L'intérêt de l'exposition montoise est à la fois de balayer les 10 années de création de Steve Haring entre 1980 et 1990 mais aussi de présenter des œuvres rares comme cet ensemble de 24 peintures sur plaques métalliques (70 mètres !) jamais exposé dans son intégralité.

A voir jusqu'au 13 septembre au BAM et aux Anciens Abattoirs.

Isabelle Palmitessa

Infos : www.bam.mons.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK