Jürgen Conings : plus d’une centaine de personnes réunies pour commémorer l’ancien militaire

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche après-midi à  Lanklaar, dans la commune de  Dilsen-Stokkem (Limbourg), pour un hommage non-autorisé à l'ex-militaire d'extrême droite Jürgen Conings, selon nos informations

La police locale de Maasland tolère la réunion, mais les participants ne sont pas autorisés à entrer dans le bois de Dilser, près de l’arbre où l’homme avait été retrouvé mort, il y a une semaine, après 35 jours de cavale. Selon l'autopsie réalisée au lendemain de la découverte du corps, l'homme se serait suicidé avec son arme à feu. 

Certains participants ont apporté des couronnes de fleurs et un cadre une photo de Conings lorsqu’il était soldat. Un discours sera prononcé.

Parmi les participants, on compte notamment un car venu de Flandre occidental à bord duquel des participants ont rejoint la cérémonie. Le parking s’est rapidement rempli d’une cinquantaine de voitures.


►►► A lire aussi : Qui est Jürgen Conings ?


La police est sur place et veille au bon déroulement des événements. 

5 images
© RTBF
© RTBF
© RTBF

Pendant des semaines, les forces de l'ordre ont recherché ce militaire d'extrême droite en cavale. Il avait quitté la caserne de Bourg-Léopold le lundi 17 mai, emportant des armes avec lui. Avant de prendre la fuite, le militaire avait laissé des lettres d'adieu, dans lesquelles il menaçait de s'en prendre aux structures de l'État, à une mosquée et à plusieurs personnalités, dont le célèbre virologue Marc Van Ranst.

Ce dernier avait été placé en lieu sûr où il a vécu reclus et sous surveillance policière pendant cinq semaines.   L'enquête judiciaire a montré que Jürgen Conings s'est suicidé au moyen d'une arme à feu.
 

Sujet JT 27/06/2021:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK