Journées du Patrimoine: visite virtuelle du château de Boussu-en-Fagne

Le site de Boussu-en-Fagne est installé en Province de Namur, à quelques kilomètres de la frontière avec la France. Le site de plaine a été occupé dès l’époque préhistorique. On y a découvert une vaste villa non loin d’une voie romaine secondaire ainsi que des sépultures mérovingiennes.

Lorsque l’évêque de Liège achète la châtellenie au comte Baudouin de Hainaut, qui souhaitait récolter de l’argent pour partir en croisade de 1096, celui-ci fait raser les châteaux de la région, devenus repaires de brigands. Celui de Boussu sera reconstruit car il était nécessaire à la protection du village.

La localité est citée pour la première fois en 1180 dans les possessions du prieuré d’Hastière.

Jusqu’au milieu du XIIIe siècle, les seigneurs du lieu sont traditionnellement prévôts de Couvin. Le premier connu est Walter de Boussu, au début du XIIIe siècle. Au XVIe siècle, la seigneurie passe par mariage aux de Fay.

En 1568, elle est achetée par un riche bourgeois de Namur, Jean de Marotte, déjà propriétaire avec son frère Nicolas de la baronnie de Vierves. Au décès de Jean Marotte II, en 1625, son gendre Jean de Kiévrain en hérite. En 1786, elle échoit aux d’Udekem, puis aux Villegas.

Son château est détruit en 1555 par le prince d’Orange. En 1632, la localité est ravagée par les troupes espagnoles du gouverneur de Chimay. À cette époque, plusieurs femmes, accusées de sorcellerie, sont exécutées à Boussu.

Dès le XVIe siècle le site est connu pour l’exploitation traditionnelle du bois et élevage du mouton. Moulins, forges et usines y apparaissent également.

Le Donjon dont les fondations dateraient du XII ou XIIIe siècle demeure le témoin le plus ancien du château. Il eut à subir de nombreux assauts qui en modifient sa structure au long de l’histoire.

En 1748, les propriétaires entreprennent l’édification des dépendances et de la tour colombier.

Au XIXe siècle, le château sera remanié dans un style "néogothique" par l’architecte Léon-Pierre Suys. Architecte connu pour avoir fait voûter la senne à Bruxelles, ou dessiné les plans de la bourse, pour ne citer que cela. À l’époque est également reconstruit le petit pont d’accès, à l’endroit où se trouvait jadis le pont-levis. Au-dessus de l’entrée se trouve une dalle portant les armes de la famille Villermont – Van den Berghe, ainsi que leur devise. Une dalle aux armes des Kiévrain se présente de manière similaire, côté cour.

Charles Hennequin de Villermont, propriétaire du château, fut bourgmestre du lieu de 1900 à 1921.

L’actuel propriétaire du château, toujours entouré ses majestueuses douves du XVIe siècle, est Monsieur Claude de Montpellier d’Annevoie de Villermont. Il est issu des familles Licot de Nimes et Hennequin de Villermont.

Informations Pratiques

Le site ne sera pas accessible au public durant les Journées du Patrimoine.

Cependant, chaque année, le château organise au mois d'août une manifestation culturelle ouverte au public, avec repas champêtre et spectacles.

Toute l'année, le Château de Boussu-en-Fagne offre un cadre de prestige pour organiser vos événements, conférences, dîners, séminaires et réunions.